Feeds:
Articles

Archive for the ‘Communal’ Category

sur urbanews.fr

Comme l’indique The Guardian, la municipalité catalane a mis au point un nouveau plan de déplacement pour rendre la rue aux habitants. Objectif : une réduction de 21% du trafic en interdisant la circulation automobile dans 60% des rues de la ville. Les rues ainsi rendues aux piétons seront transformées en « espaces citoyens ». L’idée est de recréer des mini-quartier ou « Superblocks » plus ou moins imperméables aux voitures. Ces dernières ne représentent en effet que 20% du total des déplacements de la cité catalane alors qu’elles occupent 60% des espaces…

Read Full Post »

sur urbanews.fr

C’est une initiative des plus originales qui a été récemment mise en oeuvre à Londres pour sensibiliser à la pollution de l’air.

Plume Air Patrol - Londres - Plume Labs

Ce sont, en effet, près de 500 000 européens qui meurent chaque année des conséquences de la pollution de l’air. Un phénomène qui demeure pourtant difficilement perceptible. Il est bien difficile de savoir à quel point l’air est pollué en regardant par la fenêtre ou en levant les yeux au ciel… Toutefois une exposition prolongée peut avoir un impact non négligeable sur notre santé et notre bien être au quotidien. La société Plume Labs a développé une application baptisée Plume Air Report, qui aide les citadins à connaître le niveau de pollution en temps réel, grâce aux mesures fournies par des stations de suivi de la qualité de l’air.

Lire la suite sur urbanews.fr

Read Full Post »

Un article de Noémie Poize, chargée de mission à Rhônalpénergie – Environnement sur http://www.cler.org

Modèle original de production décentralisée d’énergie renouvelable au service des territoires ruraux, les Centrales villageoises s’appuient sur les valeurs d’une Charte qui met en avant l’ancrage local des projets, leur contribution au développement local des territoires, le partenariat avec les collectivités publiques, le respect des patrimoines naturel et bâti. Elle fixe également des exigences de qualité dans la réalisation opérationnelle des installations.­

Au sein des huit premiers projets pilotes i­nitiés dans cinq Parcs naturels régionaux moteurs (Vercors, Bauges, Monts d’Ardèche, Pilat et Baronnies Provençales), un travail d’animation locale a permis de faire émerger progressivement, depuis 2010, des sociétés « Centrales Villageoises », soit sous forme de SAS soit sous forme de SCIC/SAS. Celles-ci ont chacune engagé la réalisation d’un premier projet photovoltaïque en équipant plusieurs toits du territoire, avec une approche paysagère et architecturale particulièrement approfondie.

Lire la suite

Read Full Post »

Un article de Mathieu Dejeu – LE MONITEUR.FR

Jusqu’au second semestre 2016, le réseau électrique d’éclairage public de Chartres devient un réseau de télécommunication. Les entreprises Sysplug et Citeos testent les possibilités d’un transport de l’information par le biais candélabres.

Le concept de la ville intelligente soulève la question des réseaux de télécommunication. Dans cette cité théorique, qui s’adapterait aux moindres variations de son environnement, les canaux de l’information restent à définir. Dans ce rôle, Sysplug propose le réseau électrique d’éclairage public. Depuis avril 2015, la jeune entreprise a transformé les lampadaires de Chartes en appareil d’émission et de réception de signaux. Les candélabres des rues Georges-Fessard, Charles Brune, et de la place Châtelet, recueillent les messages des capteurs installés sur des places de parking ou des conteneurs à ordures. Ils les transmettent ensuite à une base de données informatique. Ce démonstrateur est réalisé en partenariat avec la municipalité, l’agglomération, et Citeos, la filiale de Vinci chargée du service d’éclairage de la ville. L’expérience se poursuivra jusqu’au second semestre 2016.

L’idée de l’installation émerge en 2014. « A la conclusion d’un contrat de performance énergétique, nous avons échangé avec la collectivité autour de la ville intelligente. Ces discussions ont abouti à création d’une infrastructure pilote », explique Pierre Fillastre, chef d’entreprise Citeos à Chartres. Le projet est divisé en trois phases. Les opérations ont débuté en 2015 par la pose de modules Sysnode, conçu par Sysplug, dans le mât de 17 luminaires à LED, accompagnés de 8 détecteurs radiofréquences sur des places de parkings, et de 6 capteurs de remplissage sur les poubelles environnantes.

Lire la suite sur le Moniteur.fr

Read Full Post »

Un article de lemoniteur.fr

A la suite d’un concours restreint, l’équipe formée par les agences d’architecture Ilimelgo et Secousses a été retenue pour réaliser cette future exploitation verticale.

En 2015, ce dernier organisme a en effet lancé un concours restreint de maîtrise d’œuvre sur esquisse qui a été remporté par l’équipe formée par les agences d’architectures Ilimelgo (mandataire) et Secousses (associée). Elles sont accompagnées dans ce projet par les bureaux d’études Scoping et Etamine, l’agronome Terr’eau Ciel et le paysagiste Land’Act.

Lire la suite sur lemoniteur.fr

Read Full Post »

Un article de Matthieu Chenal, SuisseEnergie pour les communes, paru initialement dans AGEFI Magazine de février 2016

Logo Energie Schweiz

Les communes ont un rôle majeur à jouer dans la transition énergétique. Or le développement des technologies de l’information change la donne, offre des opportunités inédites mais suscite aussi des interrogations. Avec le projet Smart City Suisse, le réseau des Cités de l’énergie se profile sur l’enjeu des villes intelligentes.

Au plan mondial, les villes, qui hébergent depuis 2007 plus de la moitié de la population, comptent pour deux tiers de la consommation d’énergie et pour 70 à 80 % des émissions de gaz à effet de serre. On constate déjà une forte corrélation entre l’urbanisation, le bien-être et l’empreinte écologique (WWF, PNUD). Autrement dit, plus le taux d’urbanisation d’un pays croît, plus l’indice de développement humain grimpe, mais aussi la charge sur l’environnement. Pour garantir un indice de développement humain élevé et une empreinte écologique faible, il faut réorienter les villes vers des systèmes plus durables, qui garantissent une prospérité, une qualité de vie, une forte résilience et des émissions de CO2 en baisse. La durabilité n’est plus facultative pour les villes et elle n’est d’ailleurs plus contestée. (more…)

Read Full Post »

Un article de Nathalie Moutarde sur www.lemoniteur.fr

Dès cet hiver, 30% des besoins en chauffage de l’Hôtel de Ville seront couverts par les énergies de récupération

© Phovoir.com – Dès cet hiver, 30% des besoins en chauffage de l’Hôtel de Ville seront couverts par les énergies de récupération

Le 12 novembre, moins de trois semaines avant le début de la COP21, la maire de la capitale a présenté son plan pour « faire le Paris de la transition énergétique ». « Nous sommes engagés dans cette démarche depuis dix ans. Ce cheminement nous amène aujourd’hui à une accélération sans précédent de cette transition écologique », a-t-elle déclaré. Pour la maire de Paris, « il est en effet possible d’aller plus loin et plus vite, en mobilisant les innovations technologiques -matériaux de construction, numérique-, en intégrant les évolutions récentes de la réglementation –marché de l’électricité- et en s’appuyant sur les nouveaux outils juridiques et financiers des collectivités –emprunt obligataire climat, groupement de commandes transnational », a-t-elle expliqué.

Au cours de la prochaine mandature, la municipalité consacrera 800 millions d’euros à cette ambition. « Nous avons fait le choix d’un investissement fort. Cet investissement ne va pas créer une dette pour les générations futures mais leur permettre de vivre mieux », a-t-elle ajouté. Le plan dévoilé le 12 novembre comprend toute une batterie de mesures, dont certaines sont déjà mises en œuvre. Il s’articule autour de quatre grands axes : recourir aux énergies renouvelables et de récupération ; aller vers des équipements publics exemplaires ; mener une politique d’urbanisme innovante ; mobiliser le secteur privé et les bailleurs sociaux.

Lire la suite sur www.lemoniteur.fr

 

Read Full Post »

Un article de Mediaterre

Le nouvel index de soutenabilité des villes 2015 de la Fondation Société Durable (SSF, Sustainable Society Foundation) a été publié pour les 393 municipalités des Pays-Bas. Un ensemble de 24 critères a été retenu et classifié parmi trois catégories : bien-être environnemental, bien-être économique et bien-être social. Parmi les critères retenus figurent notamment l’éducation, la participation civile, la qualité de l’eau, les émissions carbone, la consommation énergétique, la mobilité, le recyclage, l’emploi ou encore les questions de sécurité.

Source: SSI

Déjà publié en 2014, cet indicateur permet de mesurer les progrès des municipalités des Pays-Bas, une approche qui pourrait être dupliquée dans d’autres pays.

La SSF est une organisation non gouvernementale créée en 2006, basée au Pays-Bas mais qui opère à un niveau global. Le niveau de soutenabilité de la majorité des pays est d’ailleurs disponible directement sur le site de la SSF (en anglais).

Read Full Post »

Un article de Olivier Razemon sur lemonde.fr

 

Grenoble, vue depuis le fort de la Bastille. Seuls les « grands boulevards », cernant le centre par le sud, ou quelques axes qui desservent la périphérie, restent limités à 50 km/h. Source: LAFABREGUE/ALPACA/ANDIA

C’est une première en France. A la mi-2016, dans la plupart des rues de l’agglomération grenobloise, la vitesse des véhicules sera limitée à 30 km/h. Mardi 15 septembre, les maires de 42 communes membres de Grenoble-Alpes-Métropole, « la Métro », devaient s’engager à inverser la logique qui prévaut aujourd’hui en agglomération. « 30 km/h sera la règle, et 50 km/h, l’exception », précise Yann Mongaburu, vice-président de « la Métro » chargé des déplacements, élu à Grenoble sur la liste d’Eric Piolle (Europe Ecologie – Les Verts) en mars 2014.

A Grenoble même, l’une des villes de France où l’air est le plus irrespirable lors des pics de pollution hivernaux ou estivaux, la carte du nouveau plan de circulation est impressionnante. L’essentiel de la voirie passe à 30 km/h. Seuls les « grands boulevards », cernant le centre par le sud, ou quelques axes qui desservent la périphérie sont encore limités à 50 km/h.

Lire la suite sur lemonde.fr

Read Full Post »

Un article de Blandine Pidoux sur energy-cities.eu

Crée en 2014 à Helsinki, la nouvelle “Académie Urbaine” (Urban Academy) a pour objectif d’améliorer la planification urbaine, en apportant au plus près des habitants et des décideurs locaux, l’enseignement et la recherche traditionellement confinés aux salles de cours et aux laboratoires. Elle se base pour cela sur une approche pluri-disciplinaire du développement urbain durable ainsi que sur des méthodes agiles de créations collectives.

Projet ambitieux, me direz-vous ? Effectivement. Sous la gouverne de l’Université d’Helsinki, de l’Université d’Aalto et de la Ville d’Helsinki, un réseau s’est constitué qui rassemble chercheurs et étudiants, décideurs locaux, urbanistes, officiels et habitants dans un processus collectif d’apprentissage et de résolution de problèmes, le tout à partir d’études de cas concrètes.

Lire la suite sur energy-cities.eu

 

Read Full Post »

Older Posts »