Feeds:
Articles

Archive for the ‘National’ Category

Un article de l’ARMF

Ecoguide 2016Les Maires ruraux contribuent à favoriser les bonnes pratiques en matière de développement durable. Après la nouvelle édition 2016 de l’ Ecoguide (imprimé en papier recyclé), l’Association des Maires ruraux de France propose une version numérique gratuite et consultable par le plus le grand nombre.

Cette démarche éco-responsable s’inscrit en collaboration étroite avec le Groupe Caisse des Dépôts, partenaire majeur de l’Association des Maires ruraux de France.

Partenaire historique des acteurs locaux, le groupe Caisse des Dépôts est pleinement engagé en faveur de la transition écologique et énergétique des territoires. De multiples solutions de financements en prêts et en investissement sont proposées aux collectivités territoriales de toute taille, comme par exemple, les prêts à taux zéro destinés à la réhabilitation thermique des bâtiments publics, les prêts au secteur public local qui peuvent notamment servir à financer les infrastructures de transport, la rénovation des réseaux d’eau et d’assainissement, la production d’énergie renouvelable, etc. En outre, les correspondants régionaux de Mairie-conseils organisent régulièrement des réunions thématiques sur la transition écologique et énergétique avec les élus pour débattre des bonnes pratiques en la matière.

L’ambition de cet Ecoguide est de donner des éléments simples et concrets, des références sur une logique d’échanges entre maires, entre les précurseurs, les volontaires sans oublier les sceptiques et les démunis… Avec une approche pédagogique et pratique.

Les lecteurs y trouveront de nombreux exemples de réalisations : des bâtiments et des équipements collectifs plus performants et des chantiers plus responsables, la production d’énergies renouvelables, limitation de la production de déchets; garantie de la qualité de l’eau et limitation des consommations, mobilité durable…

Pour y voir clair dans la multitude des propositions et discerner ce qui est véritablement utile de ce qui relève d’un phénomène de mode, l’élu a besoin de repères, d’autant que l’abondance des normes, les pressions médiatiques et politiques sur ces questions sont parfois de nature à brouiller les cartes.

Lien de téléchargement de l’Ecoguide 2016

 

Read Full Post »

Un article de Pierre Le Hir sur lemonde.fr

Ségolène Royal a inauguré, jeudi 22 décembre 2016, un tronçon routier recouvert de panneaux photovoltaïques. Un projet sans précédent au monde par sa taille.

Test de route solaire à Tourouvre (Orne), en octobre 2016.

Enter a caption

Test de route solaire à Tourouvre (Orne), en octobre 2016. SOULABAILLE Y./WATTWAY

Après l’autoroute du soleil, voici la route solaire. Un tronçon long de 1 km, sur une voie départementale desservant la petite commune normande de Tourouvre-au-Perche (3 400 habitants), dans l’Orne, dont la chaussée a été recouverte de dalles photovoltaïques. Cette infrastructure a été inaugurée, jeudi 22 décembre, par la ministre de l’environnement, Ségolène Royal, qui en fait un exemple de la transition énergétique dans les territoires. Ce projet, sans précédent au monde par sa taille, suscite pourtant des critiques, en raison d’un rendement énergétique incertain et d’un coût élevé. Le financement, de 5 millions d’euros, a en effet été assuré par une subvention de l’Etat.
Lire la suite sur lemonde.fr

Read Full Post »

La Lettre Stratégie de l’ADEME

Bien qu’important en volume, le surcroît d’investissement nécessaire au financement de la transition bas-carbone ne représente que 2,3% des investissements à venir dans l’économie française d’ici à 2035. Les évaluations macro-économiques montrent, d’autre part, que cette transition constitue un levier de croissance et de création d’emploi à court comme à long terme. L’accès des investisseurs (ménages et entreprises) à des crédits bancaires adaptés est cependant crucial pour maximiser les gains au niveau de l’économie dans son ensemble et éviter que les investissements relatifs à la transition bas-carbone se fassent au détriment d’autres dépenses. Même s’ils ne sont pas les seuls investisseurs, les ménages restent des acteurs importants de cette transition, en particulier dans le domaine du logement. Pour massifier le nombre et la qualité des travaux de rénovation énergétique, le développement d’une offre globale de type «service intégré de la rénovation énergétique» articulant aspects techniques et financiers est nécessaire. Plus généralement, les réflexions sur le reporting climat des institutions financières et des entreprises et sur les outils de réorientation de leurs stratégies vers une économie bas-carbone sont à soutenir. Ce 49e numéro de La lettre Stratégie fait ainsi le point sur les questions du financement de la transition énergétique et de l’ingénierie financière à développer à partir des travaux réalisés par l’ADEME dans le cadre de l’élaboration de la stratégie nationale bas-carbone notamment.

Pour télécharger la lettre Stratégie de l’ADEME

 

Read Full Post »

Un article de Paul Louis sur lefigaro.fr

De plus en plus de particuliers se tournent vers l'économie collaborative.

Une étude du cabinet Asterès révèle le classement des villes françaises qui adhèrent le plus aux plateformes de l’économie du partage. Bordeaux prend la première place, loin devant Paris, Lyon ou Marseille.

Le Bon Coin, Airbnb, BlaBlaCar… Ils sont de plus en plus nombreux à se tourner vers l’économie du partage (ou économie collaborative) pour acheter un bien, louer un logement ou se déplacer. Mais quelles villes françaises sont les plus friandes de ce nouveau mode de consommation? C’est la question à laquelle l’économiste Charles-Antoine Schwerer a tenté de répondre dans le cadre d’une étude du cabinet Asterès, en partenariat avec We Demain. «Tout le monde parle d’économie du partage mais on a aucune connaissance de son implantation territoriale», explique Charles-Antoine Schwerer au Figaro.

Lire la suite sur lefigaro.fr

Read Full Post »

Un article proposé par l’Office fédéral de l’énergie

Berne, 16.01.2016 – En collaboration avec différents partenaires, l’Office fédéral de l’énergie lance le 16 janvier, à l’occasion de Swissbau, le label pour la construction durable en Suisse. La Société générale de surveillance (SGS) a été chargée de concevoir ce label de manière à ce qu’il puisse être utilisé le plus simplement possible par les architectes et les spécialistes en charge de la planification.

Le label Construction Durable Suisse est basé sur le Standard de Construction Durable Suisse (SNBS). Ce standard est un projet commun réalisé par les pouvoirs publics et l’industrie de la construction avec le soutien du programme SuisseEnergie dans le cadre de la Stratégie énergétique 2050 du Conseil fédéral. L’Office fédéral de l’énergie cédera au plus tard à la fin de 2018 tous les droits sur le standard au Réseau Construction durable Suisse. Ce réseau réunit les principaux acteurs de l’industrie de la construction et des pouvoirs publics.

Le label prend notamment en compte des facteurs contextuels, ce qui permet de tenir compte, lors de l’évaluation, du choix des emplacements ainsi que de leurs utilisations (offres de logements, zones industrielles, utilisation des rez-de-chaussée, etc.). Le label permet d’évaluer l’influence d’une construction sur le développement urbain et l’espace disponible en Suisse.

La SGS (société mandataire) développe actuellement la version 2.0 du standard en s’appuyant sur les résultats de 28 projets pilotes menés au cours de la première version. Le contenu du label sera présenté à l’occasion du salon Swissbau le 16 janvier, avant d’être testé. Il sera vraisemblablement possible d’établir les premières certifications à partir de l’été 2016.

SGS
Derrière le label se trouve l’entreprise SGS, leader mondial de l’inspection et de la certification, un groupe suisse comprenant 80’000 collaborateurs et 140 représentations. Spécialisée dans les labels, SGS compte à son actif un grand nombre de projets dans le domaine de la construction verte. Pour l’élaboration du label, SGS collabore avec le bureau Zimraum Raum + Gesellschaft, les experts du groupe CSD Ingénieurs, Ecosens et l’Institut pour les prestations financières de Zoug (IFZ) de la haute école de Lucerne. Les travaux sont suivis de près par une commission spécialisée du Réseau Construction durable Suisse.

Adresse pour l’envoi de questions:

Marianne Zünd, responsable de la communication OFEN
058 462 56 75; 079 763 86 11
marianne.zuend@bfe.admin.ch

Auteur:

Office fédéral de l’énergie
Internet: http://www.bfe.admin.ch
Plus d’infos sur le label

Read Full Post »

Un article d’Anthony Laurent – LE MONITEUR.FR

Prolongeant les concepts de « route solaire » qui fleurissent depuis quelques années déjà un peu partout dans le monde, l’Institut français des sciences et technologies des transports, de l’aménagement et des réseaux (Ifsttar) planche actuellement sur une route « solaire, hybride, thermique et photovoltaïque » capable de produire à la fois de l’électricité et de la chaleur.

Lire la suite sur lemoniteur.fr

Read Full Post »

Un article de Bénédicte Rallu sur www.lemoniteur.fr

Forum international des PPP Territoires durables 2030, Annemasse, 29 octobre 2015

 

Les 29 et 30 octobre s’est tenu à Annemasse (Haute-Savoie) le Forum sur les partenariats public-privé Territoires durables 2030. Les PPP sont reconnus comme un outil privilégié pour atteindre les 17 objectifs du nouvel Agenda de développement durable 2030 décidé par les Nations Unies fin septembre.

Comment résorber l’extrême pauvreté et assurer le développement durable dans le monde d’ici à 2030 ? Fin septembre, les Nations Unies (193 Etats membres) ont, dans un Agenda 2030, fixé 17 objectifs à atteindre pour y arriver. Les partenariats public-privé (PPP) ont été identifiés comme « outil de réalisation » de ces objectifs de développements durable. Le changement climatique étant une problématique de ce mouvement, un forum international a été organisé, sous l’égide des Nations Unies, sur les PPP durables le 29 et 30 octobre à Annemasse pour pouvoir présenter des axes de travail avant la COP21 qui débute le 30 novembre à Paris.

Lire la suite sur www.lemoniteur.fr

Read Full Post »

Un article du moniteur.fr

A deux mois de la COP 21, la ministre de l’Écologie, Ségolène Royal et Sylvia Pinel, ministre du Logement ont lancé en lien avec le Commissariat Général à l’Investissement, l’appel à projets « Démonstrateurs industriels pour la ville durable ». Cet appel à projets s’adresse aux entreprises de la ville durable (bâtiment, travaux publics, réseaux), pour accompagner des projets pilotes, vitrines du savoir-faire français en matière de développement durable.

L’appel à projets « Démonstrateurs industriels pour la ville durable » lancé jeudi 8 octobre par Ségolène Royal, ministre de l’Ecologie et Sylvia Pinel, ministre du Logement, doit faciliter la réalisation de projets expérimentaux innovants qui intègrent toutes les fonctions urbaines (constructions, déplacements, gestion de l’eau, énergie, déchets, prise en compte des risques, trames vertes et bleues…) pour une plus grande performance environnementale, économique et sociale.

Les projets seront présentés par une entreprise – ou un groupement d’entreprises – associée à une collectivité partenaire. Les projets retenus bénéficieront d’un appui par les services de l’État pour faciliter leur mise en œuvre, favoriser l’innovation, en mobilisant les administrations concernées et l’expertise nécessaire.

Une aide financière à l’ingénierie au titre de l’action « ville de demain » du programme d’investissement d’avenir pourra être envisagée, le cas échant.

Les projets pilotes et leurs territoires s’inscriront dans un dispositif de communication et de promotion pour valoriser les savoir-faire français en matière d’innovation pour la ville durable, en France, en Europe et à l’international, notamment dans le cadre des actions de promotion menées par le réseau des acteurs français de la ville durable, Vivapolis.

Le dépôt des candidatures est ouvert jusqu’au 13 novembre 2015.

Consulter le cahier des charges de l’appel à projets et télécharger le dossier de candidature

Read Full Post »

Un article de localtis.info

https://i2.wp.com/blog.appartavenue.com/wp-content/uploads/2008/06/ville-durable.jpg

Une mission de préfiguration sur un “Institut de la ville durable” a été confiée à l’Anru par le Premier ministre. Manuel Valls n’est sans doute pas insensible à la demande de plusieurs grands groupes français de mettre en place des “démonstrateurs de développement urbain durable”, comme Fribourg ou Symbiocity, qui seraient des vitrines à l’international de leur “savoir-faire”. Mais le gouvernement veut aller au-delà et associer, au sein de l’Institut, l’ensemble des acteurs de “la fabrique de la ville” (dont les collectivités) pour travailler à faire éclore un nouveau modèle urbain qui bénéficierait à tous les territoires.

Lire la suite sur localtis.info

Read Full Post »

LIM est une expérience digitale dédiée à rapprocher les innovateurs de la mobilité douce dans les villes de leurs utilisateurs potentiels.

Au travers d’articles, d’études, de vidéo-reportages, de co-création ou de social media, LIM fédère les acteurs publics, privés, les chercheurs, les doctorants, les experts, les entreprises, et in fine le grand public.
LIM est marqué par une rencontre annuelle dans la vie réelle, la Conférence LIM à EVER MONACO.

Lancée en 2013, pendant EVER MONACO, Conférences Internationales sur la mobilité et les énergies, la Conférence LIM réunit des acteurs des villes à l’international, et des entreprises innovantes dans les domaines de la mobilité, des infrastructures, des énergies, de la connectivité, et des métiers du conseil. Organisée dans un format d’elevator pitch, la Conférence LIM est un accélérateur relationnel pour la mobilité.

(more…)

Read Full Post »

Older Posts »