Feeds:
Articles

Archive for the ‘Régional’ Category

Un article de Laura Chatel sur zerowastefrance.org

Article_dscf3954Avec ses 71% de valorisation matière et 150 kg d’ordures ménagères résiduelles par an et par habitants, la Flandre belge fait figure de bon élève européen en matière de gestion des déchets. Cette région très industrialisée et densément peuplée a su depuis plusieurs décennies appliquer des politiques permettant la réduction et le recyclage.

Pour mieux comprendre les raisons de ces bons résultats, Zero Waste France a organisé un voyage d’étude en partenariat avec le réseau CompostPlus (réseau de collectivités qui opèrent la collecte séparée des déchets organiques). Une quarantaine d’élus et de techniciens de collectivités de toute la France se sont donc retrouvés d’abord à Bruxelles puis à Gand et Louvain pour étudier le système flamand de gestion des déchets et en retirer des bonnes pratiques. Récit de quelques enseignements tirés de ce voyage…

Lire la suite sur zerowastefrance.org

Read Full Post »

 

Le prix RegioStars, lancé par la Commission européenne, identifie et récompense, chaque année, des projets innovants et originaux de développement régional et urbain. Il se décline en cinq catégories, dont l’une récompense la solution la plus innovante pour le développement urbain durable.

Objectif : recenser les bonnes pratiques de développement régional et mettre en avant les projets originaux et innovants pouvant inspirer d’autres régions et gestionnaires de projets.

Pour l’année 2016, il existe cinq catégories de prix RegioStars:

Cat. 1 Croissance intelligente: les nouvelles possibilités de l’économie mondiale

Cat. 2 Croissance durable: l’économie circulaire

Cat. 3 Croissance inclusive: l’intégration – création de communautés inclusives et multiculturelles

Cat. 4 CityStar: des solutions innovantes pour un développement urbain durable

Cat. 5 Gestion efficace: faire une différence en gérant différemment

Cible : autorité de gestion ou porteur de projet sur approbation de l’autorité de gestion.

La cérémonie de remise des prix RegioStars aura lieu le mardi 11 octobre 2016, lors de la Semaine européenne des régions et des villes.
Chaque vainqueur fera l’objet d’une courte vidéo publiée en ligne et d’une campagne promotionnelle sur les réseaux sociaux. Et l’ensemble des projets présentés seront intégrés à la base de données sur le site Internet de la politique régionale européenne, Inforegio.

Pour en savoir plus

Read Full Post »

Un article de Aude Boni-Wagner – ECOPARC

 

Urbaine.ch est une plateforme suisse dédiée au développement durable, mise en place par le réseau des trois villes, Neuchâtel, La Chaux-de-Fonds et le Locle, et l’association Ecoparc. Cette plateforme a pour objectif de mettre en valeur l’urbanisation durable et ses principes fondamentaux comme la densification, la rationalisation des espaces et des infrastructures, l’énergie durable en milieu urbain, la mixité urbaine et les transports durables.

Qui a-t-il de commun entre le nouveaux quartier « Le Corbusier » à La Chaux-de-Fonds, Microcity à Neuchâtel et le projet du Col-des-Roches au Locle ? Tous ces projets vont dans le sens du développement durable. Ces projets s’incarnent dans la vie quotidienne des citoyens et ont pour ambition de leur apporter une plus-value. Plusieurs projets neuchâtelois précurseurs présentés sur la plateforme urbaine.ch (et actuellement au nombre de 17 !) ont vu ou verront le jour, ces projets influencent ou influenceront le quotidien des habitants de l’agglomération neuchâteloise.

Les villes sont animées par la volonté d’ouvrir le débat en matière urbanistique, énergétique et sociale par le biais de la plateforme urbaine.ch. Le but est véritablement de favoriser les échanges entre la population, les milieux associatifs, les professionnels et les autorités. Des conférences-débats  et des visites sont régulièrement organisées dans les trois villes. Pour faciliter le dialogue et la bonne communication, les images et les vidéos des soirées sont mises à disposition sur les réseaux sociaux et sur nos pages.

Vers le site Urbaine.ch

Read Full Post »

Un article de Annick Hmidan-Kocherhans.

sQUAD, démarré en janvier 2014, s’inscrit à la suite du projet fédérateur entre la Suisse et la France Interreg IVA « Eco-Obs : observatoire transfrontalier des écoquartiers » (2009-2012), développé dans un contexte de multiplication des projets transfrontaliers d’aménagement qui font face à des méthodes, des pratiques et des législations bien différentes.
Eco-Obs a permis de développer un outil de travail sous la forme d’une plateforme internet et d’identifier les besoins, les contraintes et les défis dans la planification des projets de quartier durable. Cette plateforme http://www.eco-obs.net permet à tout opérateur de référencer un quartier durable (existant ou en projet) en le localisant et en le documentant par le biais d’une fiche de valorisation, de l’évaluer et de le suivre à travers les grilles de références technique et stratégique.
sQUAD est porté du côté suisse par HES-GE / hepia et IDHEAP et, du côté français, par l’INES-Plateforme Education et Formation. Il associe les partenaires techniques suisses : Ecoparc, CREM, HEIG-VD, A+W, H3oC et français : AURG, MED74, EnergyCities. Il est financé en Suisse par le fond national INTERREG, par différents services des Cantons de Genève, Vaud, Neuchâtel et du Valais et, en France, par le fond FEDER, par les collectivités de Chambéry, de Grenoble, par l’ADEME Franche-Comté et par l’aménageur Teractem. (more…)

Read Full Post »

Une info d’iddlab.org

Le Commissariat général à l’égalité des territoires (CGET) vient de publier une étude qui met en lumière les différents leviers d’innovation des territoires situés hors des espaces urbains denses.

L’innovation y représente un enjeu fort tant dans une perspective de réduction des inégalités territoriales que du point de vue de l’invention de nouvelles réponses spécifiques pour ces espaces stratégiques pour le pays dans son ensemble.

C’est pourquoi le Commissariat général à l’égalité des territoires (CGET) souhaite faire mieux connaître les leviers d’innovation appropriés à ces territoires ainsi que les expériences que certains d’entre eux ont déjà conduites en la matière. Comme le démontre une étude* commandée par le CGET en 2014, des solutions existent. Aux acteurs locaux de s’en emparer.

L’étude relève dix leviers favorisant l’innovation dans ces territoires ont ainsi été identifiés. De natures différentes, leur mise en œuvre est variable d’un territoire à l’autre.
S’ils ne constituent pas « la recette » à appliquer à tous ces territoires, ils ont cependant été systématiquement cités par l’ensemble des acteurs interrogés comme des facteurs déterminants pour le succès de leur stratégie d’innovation.

Télécharger le document (pdf) 

Read Full Post »

Un article de Didier Bert sur latribune.fr

Le propriétaire de chaque parcelle peut connaître son potentiel de production d'énergies renouvelables.

Le propriétaire de chaque parcelle peut connaître son potentiel de production d’énergies renouvelables. (Crédits : Navitas Consilium SA)

La communauté de communes de la Vallée de Chamonix-Mont-Blanc et la ville suisse de Martigny viennent de se doter de la plateforme web PlanETer, qui répertorie l’énergie renouvelable la plus adaptée à chaque bâtiment de ces territoires.

Quelle est la consommation énergétique de chacun des 10 000 bâtiments répertoriés sur la Vallée de Chamonix-Mont-Blanc et la ville de Martigny (Suisse) ? Le nouvel outil de cartographie en ligne PlanETer est capable de donner une réponse, mais aussi quelle énergie pourrait être produite sur chaque parcelle. La plateforme web présente ce potentiel pour les différentes énergies renouvelables : solaire, géothermique et éolienne, bien que cette dernière soit marginale sur ces territoires de montagne.

Lire la suite sur latribune.fr

Read Full Post »

La réalisation à la Réunion d’un vaste réseau urbain de climatisation à l’eau de mer, unique au monde par son ampleur, a fait l’objet, lundi 27 octobre à Saint-Denis, d’un accord pour ouvrir ce marché de 150 millions d’euros aux petites entreprises de l’île. Huit projets liés à l’énergie marine sont actuellement en développement, ils pourraient assurer 20% des besoins électriques de base d’ici à 2030.

La Réunion, tirant profit de sa situation insulaire, avance résolument vers son objectif d’autonomie énergétique à l’horizon 2030 avec un projet de réseau urbain de climatisation à l’eau de mer, unique au monde par son ampleur.

Le réseau de climatisation marine, fondé sur le procédé SWAC (« Sea Water Air Conditionning » ou climatisation à l’eau naturellement froide), est déjà exploité en Polynésie ou à Hawaï, mais à petite échelle.

Dans le département français de l’océan indien, le projet ambitionne de climatiser une soixantaine de bâtiments publics et privés (aéroport, université, centres commerciaux…) des zones urbaines de Saint-Denis et Sainte-Marie (nord).

Vers le suite de l’article sur www.lemoniteur.fr

Read Full Post »

Une note de Etd, le Centre de ressources du développement territorial

140404_Planification-et-adaptation-au-changement-climatique_headImageLes collectivités territoriales sont appelées à s’emparer de la question de l’adaptation au changement climatique, via leurs politiques énergie-climat et leurs politiques de planification spatiale. Pour autant, la question de l’adaptation est peu présente dans les débats et les politiques publiques menés dans le cadre de l’élaboration des documents d’urbanisme.
Etd, avec le soutien de l’ADEME, s’est attachée dans cette note à préciser brièvement le contexte scientifique et institutionnel de cet objectif nouveau pour les rédacteurs de SCoT et de PLU / PLUi, pour ensuite analyser dans les jeux d’acteurs actuels les facteurs de blocage et de réussite et proposer aux collectivités qui se lancent dans la démarche des pistes méthodologiques, illustrées de retours d’expériences.

Note complète.pdf

 

Read Full Post »

Les communes ont un rôle majeur à jouer dans la transition énergétique au XXIe siècle. L’aménagement du territoire est l’un des enjeux de la Stratégie énergétique 2050. Présentation des outils et des bons exemples romands du réseau des Cités de l’énergie.

Un article de Matthieu Chenal et Brigitte Dufour-Fallot, SuisseEnergie pour les communes, paru initialement dans AGEFI Magazine de février 2014

Commune de Vernier - zonage énergétique_A+W

Commune de Vernier – zonage énergétique_A+W

Dans sa Stratégie énergétique 2050, la Confédération préconise la restructuration de l’approvisionnement énergétique en Suisse, en réduisant la consommation d’énergie et en développant les sources d’énergie renouvelables. Dans ce processus de transition, les autorités communales ont les compétences nécessaires pour élaborer et mettre en œuvre des politiques énergétiques durables sur l’ensemble de leur territoire. A ce titre, la planification énergétique territoriale permet d’identifier la marge de manœuvre dont elles disposent et fournit une aide à la décision pour soutenir leur développement dans une optique durable, de l’échelle du quartier à la région. Le développement des stratégies d’approvisionnement énergétique vise à satisfaire les besoins en valorisant au mieux les ressources locales, en préservant l’environnement pour les générations futures, tout en créant de la valeur ajoutée pour l’économie locale et régionale. Dans ce contexte, les pouvoirs publics doivent être exemplaire. A l’échelon communal, les Cités de l’énergie donnent l’impulsion. (more…)

Read Full Post »

Si la périurbanisation est ancienne et correspond à des phases successives de la croissance urbaine, la métropolisation est un phénomène particulier et plus récent, se développant dans le dernier quart du vingtième siècle.
La métropolisation ne doit pas être caractérisée comme un phénomène spatial, mais davantage comme un processus socio-économique. Ce processus fait que les villes s’inscrivent dans le mouvement de globalisation de l’économie, de généralisation des échanges de toutes natures et de transformation des modes de vie concomitamment.
Cela ne signifie pas que la métropolisation ne se transcrive pas dans des formes spatiales, mais cela n’en est pas le ressort premier.
De fait, ce sont les « liens » et les connexions entre les villes ou les ensembles urbains qui captent l’attention des analystes plutôt que les « lieux » ou les espaces ; en d’autres termes ceux-ci analysent comment des dynamiques urbaines se mettent en place dans des systèmes de relations complexes afin d’assurer le développement économique et social de ces entités.
Ces processus sont aujourd’hui analysés par un certain nombre d’équipes de recherche et l’atelier n°1 des Entretiens du Certu 2012 a cherché à faire le point sur cette question.
Cet ouvrage propose donc une synthèse enrichie des travaux de cet atelier. En dernière partie, elle reprend les pistes méthodologiques qui ont été avancées par les participants à l’atelier à l’attention des acteurs – publics ou privés – qui assument des responsabilités dans l’aménagement des villes.

Read Full Post »

Older Posts »