Feeds:
Articles

Archive for the ‘Cleantech’ Category

Un article de lemoniteur.fr

Elon Musk, fondateur de Tesla et nouveau président du conseil d’administration de l’entreprise américaine SolarCity, spécialisée dans la conception et l’installation de panneaux photovoltaïques, a annoncé travailler sur une toiture intégralement solaire.

Après la voiture électrique avec Tesla, l’américain Elon Musk veut désormais révolutionner le solaire photovoltaïque. Récemment devenu le président du conseil d’administration de la société américaine SolarCity, l’entrepreneur-star a dévoilé, le 9 août, son ambition dans le domaine lors d’une conférence téléphonique avec des investisseurs relayée par le média Electrek : une toiture intégralement constituée de panneaux solaires. Elon Musk a ainsi évoqué « un toit photovoltaïque en lieu et place de simples modules photovoltaïques disposés sur le toit ». Le PDG de SolarCity, Lyndon Rive, a confirmé les travaux en cours sur un produit directement intégré à la toiture du bâtiment. « Proposer une belle toiture est un élément primordial pour réussir à avoir une stratégie produit différenciante, a abondé Elon Musk. Il ne s’agit plus d’avoir un élément photovoltaïque sur le toit, mais le toit lui-même ». Le fondateur de PayPal, SpaceX et Tesla n’en a pas dit davantage sur les spécificités techniques de cette « toiture photovoltaïque ».

Lire la suite sur lemoniteur.fr

Read Full Post »

La Lettre Stratégie de l’ADEME

Bien qu’important en volume, le surcroît d’investissement nécessaire au financement de la transition bas-carbone ne représente que 2,3% des investissements à venir dans l’économie française d’ici à 2035. Les évaluations macro-économiques montrent, d’autre part, que cette transition constitue un levier de croissance et de création d’emploi à court comme à long terme. L’accès des investisseurs (ménages et entreprises) à des crédits bancaires adaptés est cependant crucial pour maximiser les gains au niveau de l’économie dans son ensemble et éviter que les investissements relatifs à la transition bas-carbone se fassent au détriment d’autres dépenses. Même s’ils ne sont pas les seuls investisseurs, les ménages restent des acteurs importants de cette transition, en particulier dans le domaine du logement. Pour massifier le nombre et la qualité des travaux de rénovation énergétique, le développement d’une offre globale de type «service intégré de la rénovation énergétique» articulant aspects techniques et financiers est nécessaire. Plus généralement, les réflexions sur le reporting climat des institutions financières et des entreprises et sur les outils de réorientation de leurs stratégies vers une économie bas-carbone sont à soutenir. Ce 49e numéro de La lettre Stratégie fait ainsi le point sur les questions du financement de la transition énergétique et de l’ingénierie financière à développer à partir des travaux réalisés par l’ADEME dans le cadre de l’élaboration de la stratégie nationale bas-carbone notamment.

Pour télécharger la lettre Stratégie de l’ADEME

 

Read Full Post »

Un article du moniteur.fr

L’entreprise Biofluides Environnement a rendu publique en avril une installation de récupération de chaleur des eaux grises à Clichy-la-Garenne (Hauts-de-Seine). Depuis juillet 2015, ce système fournit 80 % de l’eau chaude sanitaire de 224 logements sociaux grâce aux eaux usées des habitants.

Lire la suite sur lemoniteur.fr

Read Full Post »

Un article de Christian Robischon (Bureau de Strasbourg du Moniteur) – LE MONITEUR.FR

Une gestion dynamique des eaux pluviales accompagne la réalisation en cours de la toiture végétalisée de l’Ecole nationale supérieure des arts de Nancy, l’une des composantes du campus d’enseignement Artem.

La solution associe deux niveaux de bacs en polyéthylène haute densité, de dimension unitaire 40×60 cm. Sous le support principal qui accueille la pré-culture pour la végétalisation, un sous-bac assure la récupération de l’eau et la régulation du débit de fuite. Sur le toit nancéien, ce tandem se reproduit plus de 4 000 fois.

Lire la suite

Read Full Post »

Un article de bazed.fr

Comment concevoir un bâtiment préventif des déchets et aux impacts environnementaux réduits ? La première initiative française d’aide globale à la conception de bâtiments zéro déchet présente un guide et un site web. Sortis fin de mois de janvier, ils présentent un grand nombre d’informations, des solutions techniques, des concepts architecturaux et des projets exemplaires.

Cette démarche constitue la première initiative française d’aide globale à la conception de bâtiments « zéro déchet ».  La conception de bâtiment démontable et adaptable pour la prévention des déchets est étudiée à travers une ou plusieurs thématiques : conservation de l’existant, démontabilité, évolutivité, entretien-maintenance, prévention en phase chantier.

La démarche vise à traiter la problématique des déchets du bâtiment à la source et pendant toute la durée de vie du bâtiment alors qu’elle esthabituellement quasi systématiquement abordée une fois qu’ils sont produits. Elle peut apporter, malgré d’éventuels surcoûts de départ, une série de bénéfices économiques, environnementaux et sociétaux, un retour sur investissement rapide et des économies importantes à long terme.

Le projet de recherche BAZED a été lauréat de l’appel à projets « Déchets du BTP 2012 » de l’ADEME. Il est le fruit d’un travail conjoint de 3 ans entre le centre technologique NOBATEK (coordinateur du projet), ARMINES et l’agence d’architecture XB-Architectes. Le site et le guide proposent de nombreuses informations et notamment des concepts, des principes et des solutions techniques sur l’environnement immédiat, la structure, l’enveloppe, l’aménagement intérieur et les équipements. Les aspects à prendre en compte à chaque étape amont au chantier (phase par phase et par acteur) y sont également exposés.

Le site présente par ailleurs comment valoriser sa démarche de conception préventive des déchets dans les principales certifications de bâtiment à savoir HQEBREEAM® et LEED®.

Les travaux menés ont permis la collecte et l’analyse de projets vus comme exemplaires sans limite géographique au cours des dernières décennies. Un ensemble utile de fiches de retour d’expériences est mis à disposition. Il est également possible pour les maîtres d’ouvrages et maîtres d’œuvre de valoriser leurs projets et solutions techniques via à un formulaire en ligne.

Plus d’informations sur : www.bazed.fr

Read Full Post »

Un article d’Anthony Laurent – LE MONITEUR.FR

Prolongeant les concepts de « route solaire » qui fleurissent depuis quelques années déjà un peu partout dans le monde, l’Institut français des sciences et technologies des transports, de l’aménagement et des réseaux (Ifsttar) planche actuellement sur une route « solaire, hybride, thermique et photovoltaïque » capable de produire à la fois de l’électricité et de la chaleur.

Lire la suite sur lemoniteur.fr

Read Full Post »

À l’occasion du salon HyVolution des 4 et 5 février 2016 à Paris, l’ADEME a publié son avis sur l’hydrogène dans la transition énergétique. L’hydrogène produit à partir de ressources renouvelables peut apporter une contribution importante à la transition vers un modèle énergétique décarboné. Produit et consommé localement à partir de ressources renouvelables, il peut participer à l’optimisation des ressources énergétiques d’un territoire, favoriser l’électromobilité et le recours aux énergies renouvelables.

L’Avis présente les enjeux de l’utilisation du vecteur hydrogène dans les secteurs du transport et du stockage de l’énergie à des fins de valorisation des énergies renouvelables. Lorsqu’il est issu de ressources renouvelables, l’hydrogène représente un facteur de souplesse et d’ajustement dans un système énergétique décarboné :

  • en appui au développement de l’électromobilité du fait des services rendus supplémentaires (plus grande puissance du véhicule, prolongation d’autonomie, rapidité de recharge) ;
  • en appui au développement des énergies renouvelables variables en tant que moyen de stockage de long terme (>12 h) et intersaisonnier ;
  • en valorisant des excédents d’électricité renouvelable, au travers d’un vecteur gaz, dans des usages transport et habitat.

Lire l’Avis de l’ADEME sur l’hydrogène dans la transition énergétique

Read Full Post »

Le jeune architecte a donc mené des recherches fondamentales aux Etats-Unis, en partenariat avec département de biologie moléculaire et de chimie organique d’Harvard et le Medialab du Massachussetts Institute of Technology (MIT) à Cambridge, près de Boston.

Lire la suite sur lemoniteur.fr

Read Full Post »

Un article de www.lamaisonpassive.fr

Le siège social d'Airoptima, le premier bâtiment passif Premium au monde

Le siège social d’Airoptima, le premier bâtiment passif Premium au monde

Le premier Bâtiment Passif de catégorie « Premium » a été certifié il y a quelques jours par le Passivhaus Institut.

Il s’agit du siège social de la compagnie Airoptima, située à Kaufbeuren, en Bavière (Allemagne). En plus d’accueillir des bureaux, il compte également une partie résidentielle, un centre de formation et une exposition permanente sur le thème de « Construction et rénovation », sur une surface totale de 900 m² répartie sur 3 niveaux.

Ce bâtiment a hérité du surnom de « House of Energie » (« la maison de l’énergie ») en raison de sa haute efficacité énergétique :

  • son besoin de chauffage est limité à 8 kWh/m² et par an, ce qui est bien en deçà du standard passif (qui stipule un besoin de chaleur inférieur ou égal à 15 kWh/m² et par an) ;
  • ses besoins énergétiques sont couverts grâce aux 250 m² de panneaux photovoltaïques situés sur le toit du bâtiment ;
  • tout surplus d’énergie généré est directement injecté dans le réseau électrique public  (smart grid ou réseau électrique intelligent) ;
  • une pompe à chaleur géothermique sert à couvrir le faible besoin de chauffage éventuel mais également la production d’eau chaude sanitaire.

Lire la suite sur www.lamaisonpassive.fr

 

Read Full Post »

Un article de Hugo Quinton sur www.consoglobe.com

Le Royaume-Uni testera une autoroute qui recharge les voitures électriques

En Angleterre les autoroutes seront bientôt électriques. Ou du moins, c’est ce que voudrait une société anglaise, Highways England, qui a annoncé vouloir tester des routes capables de recharger les voitures électriques pendant qu’elles roulent.

Recharge sans fil : la première route électrique sera britannique

Disposer d’une voiture électrique, c’est bien, mais il est encore compliqué de trouver une borne à laquelle recharger sa voiture. La capacité de stockage des voitures électriques est encore insuffisante pour effectuer de longs trajets, un inconvénient certain pour les constructeurs et qui limite le nombre d’utilisateurs de ce type de véhicule.

Dès 2016, pour la modique somme de 500 millions d’euros

Pour pallier à ces limites, le Royaume-Uni en collaboration avec l’entreprise Highways England ont décidé de tester d’ici 2016 une route, ou plutôt, des parties de celle-ci peu fréquentées, qui recharge les batteries des véhicules électriques par induction, ce qui permettra aux automobilistes de charger leur voiture tout en roulant. Cette phase de test durera 18 mois et aura pour but de déterminer si ce système de recharge est exploitable sur les routes les plus fréquentées du pays et sur les autoroutes.
Lire la suite www.consoglobe.com

 

Read Full Post »

Older Posts »