Feeds:
Articles

Archive for the ‘Energie’ Category

Un article de Miriam Eisermann sur energy-cities.eu

Vers des villes 100% énergies renouvelables et maîtrisant leur consommationLa ville 100% renouvelable : Une utopie ou un objectif non-négociable ? Pour répondre à cette question, Energy Cities a publié avec le CLER et le Réseau Action Climat le rapport « Vers des villes 100 % énergies renouvelables », présenté le 26 septembre lors du Sommet Climate Chance à Nantes.

L’objectif de ce rapport c’est de proposer aux décideurs des pistes d’actions pour emmener leur ville vers un avenir plus sain, plus prospère et plus solidaire.

Conçu comme une étude exploratoire, la publication raconte l’histoire de cinq champions européens qui montrent le chemin. Nous avons choisi nos villes membres de Barcelone, Francfort, Frederikshavn, Genève et Malmö pour décrire les stratégies des pionniers. Avec des motivations, des approches et des calendriers spécifiques, ces villes s’emploient à développer un système énergétique fondé sur l’efficacité énergétique et l’utilisation maximale des énergies renouvelables. En mobilisant l’ensemble des acteurs locaux autour d’un projet collectif, elles avancent vers l’objectif de 100 % énergies renouvelables, stimulant au passage le développement économique de leurs territoires.

Lire la suite de l’article et télécharger le rapport

Read Full Post »

Un article de Mediaterre Villes Durables

Dans un rapport intitulé, en français, “La vérité sur le changement climatique”, ces scientifiques s’alarment sur le fait que “Le réchauffement se produit maintenant et beaucoup plus vite que prévu”, comme l’a affirmé Watson, chef de fil de ces éminents climatologues et ancien président du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC).

Le document commence sur ce constat : “L’adoption de l’Accord de Paris représente une étape critique vers l’action climatique mondial. En Décembre 2015, tous les pays ont convenu pour la première fois pour aborder collectivement le changement climatique.
À partir de 2020, les actions seront mises en œuvre dans 195 pays pour combattre et s’adapter au changement climatique.

Sauf pour une poignée de pays, le changement climatique n’a pas été une priorité pour agir pendant près de deux décennies. En dépit des faits scientifiques solides, plusieurs excuses ont été utilisées pour justifier que l’action devrait être retardée:

  • Il y a des preuves accablantes que les impacts négatifs du changement climatique pouraient massivement occulter les aspects positifs; mais certains soutiennent qu’il ya encore des incertitudes scientifiques et que certains des effets du changement climatique pourraient être positifs.
  • L’inaction pour lutter contre le changement climatique implique des risques et des coûts plus élevés pour les personnes et le développement; Pourtant, certains soutiennent que les coûts de réduction des gaz à effet de serre (GES) seraient prohibitifs.
  • Le développement économique et social ne peuvent pas être atteints sans protection de l’environnement; mais certains soutiennent que le développement économique et social devrait avoir la priorité sur la protection de l’environnement mondial.
  • Il existe des preuves massives que nous souffrons déjà des effets négatifs des changements climatiques induits par l’homme; mais certains soutiennent que des mesures pour lutter contre le changement climatique pourraient être reportées car celui-ci n’adviendrait que dans le long terme.
  • Les responsabilités doivent être différenciées entre les pays car tous les pays n’ont pas contribué également au problème.
  • En outre, la manière de communiquer vers le public, sur le changement climatique a également contribué à retarder l’action.”

Pour en savoir plus (an)

Lire le rapport (an)
Consulter la source

Read Full Post »

Un article de lemoniteur.fr
Grâce à l’application sur son toit d’une peinture blanche spécialement formulée, un hypermarché Leclerc de Bretagne réduit sa consommation d’énergie tout en allongeant la durée de vie de l’étanchéité.

Lire la suite sur lemoniteur.fr

Read Full Post »

Un article de Pierre Le Hir sur lemonde.fr

Ségolène Royal a inauguré, jeudi 22 décembre 2016, un tronçon routier recouvert de panneaux photovoltaïques. Un projet sans précédent au monde par sa taille.

Test de route solaire à Tourouvre (Orne), en octobre 2016.

Enter a caption

Test de route solaire à Tourouvre (Orne), en octobre 2016. SOULABAILLE Y./WATTWAY

Après l’autoroute du soleil, voici la route solaire. Un tronçon long de 1 km, sur une voie départementale desservant la petite commune normande de Tourouvre-au-Perche (3 400 habitants), dans l’Orne, dont la chaussée a été recouverte de dalles photovoltaïques. Cette infrastructure a été inaugurée, jeudi 22 décembre, par la ministre de l’environnement, Ségolène Royal, qui en fait un exemple de la transition énergétique dans les territoires. Ce projet, sans précédent au monde par sa taille, suscite pourtant des critiques, en raison d’un rendement énergétique incertain et d’un coût élevé. Le financement, de 5 millions d’euros, a en effet été assuré par une subvention de l’Etat.
Lire la suite sur lemonde.fr

Read Full Post »

Un article de lemoniteur.fr

Le lancement, le 7 septembre, par Apple, de son nouveau système d’exploitation pour mobile iOS 10 ouvre la voie au déploiement d’HomeKit, sa passerelle domotique qui pilote la maison connectée. La nouvelle application Home permettra de centraliser le pilotage des appareils connectés compatibles et, notamment, de les commander par la voix.

Il aura fallu deux ans à Apple pour offrir à HomeKit, sa passerelle de communication pour objets connectés de la maison, la technologie nécessaire à son déploiement. Le 7 septembre, lors de sa traditionnelle conférence de rentrée, le géant américain a dévoilé iOS 10*, la nouvelle version de son système d’exploitation mobile. L’un des principaux atouts pour le monde du BTP est la nouvelle application mobile dédiée « Maison », qui permet enfin à l’utilisateur de piloter les objets connectés de son logement avec son smartphone, sa tablette ou sa télévision. L’application, bien évidemment conçue pour s’inscrire dans un écosystème Apple existant, centralise toutes les commandes pour faire fonctionner ensemble ou séparément les appareils connectés de différents fabricants.

Lire la suite sur lemoniteur.fr

Read Full Post »

Un article de construction21.org

La série d’articles Tendances Green City Solutions Awards a pour ambition de vous présenter les solutions remarquables, implémentées dans les réalisations urbaines qui participent au concours.

 

Boucle Thalassothermique :

Mise en oeuvre au sein de Smartseille, la boucle thalassothermique fournit de la chaleur et du froid aux résidents et travailleurs de l’éco-quartier Allar.

Cette innovation majeure consiste à construire un réseau d’eau tempérée dont la source d’équilibrage sera l’eau de mer puisée à moyenne profondeur au large des bassins portuaires et dont la température est presque constante.

Chaque bâtiment sera raccordé grâce à son propre échangeur pour capter calories ou frigories, et rejeter ses excédents de chaud ou de froid dans une boucle parallèle elle-même raccordée au poste de départ de l’écoquartier. Le démonstrateur Allar échangera ainsi son surplus d’énergie avec la mer par l’intermédiaire de l’échangeur principal, tandis que l’eau de la boucle interne à l’écoquartier conservera sa température initiale.

Retrouvez également :

Source: construction21.org

 

Read Full Post »

Un article de lemoniteur.fr

Elon Musk, fondateur de Tesla et nouveau président du conseil d’administration de l’entreprise américaine SolarCity, spécialisée dans la conception et l’installation de panneaux photovoltaïques, a annoncé travailler sur une toiture intégralement solaire.

Après la voiture électrique avec Tesla, l’américain Elon Musk veut désormais révolutionner le solaire photovoltaïque. Récemment devenu le président du conseil d’administration de la société américaine SolarCity, l’entrepreneur-star a dévoilé, le 9 août, son ambition dans le domaine lors d’une conférence téléphonique avec des investisseurs relayée par le média Electrek : une toiture intégralement constituée de panneaux solaires. Elon Musk a ainsi évoqué « un toit photovoltaïque en lieu et place de simples modules photovoltaïques disposés sur le toit ». Le PDG de SolarCity, Lyndon Rive, a confirmé les travaux en cours sur un produit directement intégré à la toiture du bâtiment. « Proposer une belle toiture est un élément primordial pour réussir à avoir une stratégie produit différenciante, a abondé Elon Musk. Il ne s’agit plus d’avoir un élément photovoltaïque sur le toit, mais le toit lui-même ». Le fondateur de PayPal, SpaceX et Tesla n’en a pas dit davantage sur les spécificités techniques de cette « toiture photovoltaïque ».

Lire la suite sur lemoniteur.fr

Read Full Post »

Un article de lenergieenquestions.fr

EDF aux USA : ferme solaire de Sacramento Solar Wilton

Générer de l’électricité à partir d’un panneau solaire … la nuit?! C’est le défi que s’est lancé une équipe de chercheurs de Harvard. Ils espèrent capturer et utiliser le rayon thermique infrarouge émis par la Terre la nuit pour créer de l’électricité. Une technologie qui servirait à améliorer, un peu, le rendement des panneaux solaires. Mais le jour où les panneaux solaires pourront nous éclairer de jour comme de nuit n’est pas encore arrivé..

Lire la suite sur lenergieenquestions.fr

Read Full Post »

L’Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine (ANRU) a publié un document en juin 2014 présentant l’intérêt de proposer la démarche ÉcoQuartier aux collectivités du fait que ses objectifs rejoignent ceux du Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain (NPNRU).

Il intègre également deux outils afin d’atteindre l’objectif de réaliser des projets d’aménagements durables : la méthode AEU2 développée par l’ADEME et la certification HQE™ Aménagement proposée par Certivéa.

 Extrait

« Le nouveau programme national de renouvellement urbain (NPNRU) constitue une réelle opportunité pour renforcer les ambitions des projets financés par l’ANRU, notamment en matière de performance énergétique et de transition écologique des quartiers. Dans cette perspective, l’Agence souhaite promouvoir auprès des acteurs les principales démarches et méthodes portées à l’échelle nationale pour contribuer à la réalisation de projets d’aménagement durable. La démarche ÉcoQuartier, dont les ambitions rejoignent celles du NPNRU — objectifs communs de bien-vivre ensemble, de mixité sociale et fonctionnelle — sera ainsi proposée aux collectivités pour s’assurer d’une prise en compte transversale des enjeux de développement durable, de la conception des projets à leur mise en œuvre. Deux autres outils pourront être mobilisés : la méthode AEU2, développée par l’ADEME, aide les collectivités à construire leur projet en apportant un éclairage en termes de contenu, HQE™ Aménagement, proposée par Certivéa, certifie la qualité de la conduite de projet mise en œuvre par les aménageurs. Cette plaquette présente l’articulation et la complémentarité de ces différents outils, ainsi que leurs apports aux différentes étapes des futurs projets de renouvellement urbain. »

Lire la suite du document :
http://www.anru.fr/index.php/fre/Mediatheque/Publications/Le-3-en-1-des-outils-pour-la-ville-durable

Read Full Post »

La Lettre Stratégie de l’ADEME

Bien qu’important en volume, le surcroît d’investissement nécessaire au financement de la transition bas-carbone ne représente que 2,3% des investissements à venir dans l’économie française d’ici à 2035. Les évaluations macro-économiques montrent, d’autre part, que cette transition constitue un levier de croissance et de création d’emploi à court comme à long terme. L’accès des investisseurs (ménages et entreprises) à des crédits bancaires adaptés est cependant crucial pour maximiser les gains au niveau de l’économie dans son ensemble et éviter que les investissements relatifs à la transition bas-carbone se fassent au détriment d’autres dépenses. Même s’ils ne sont pas les seuls investisseurs, les ménages restent des acteurs importants de cette transition, en particulier dans le domaine du logement. Pour massifier le nombre et la qualité des travaux de rénovation énergétique, le développement d’une offre globale de type «service intégré de la rénovation énergétique» articulant aspects techniques et financiers est nécessaire. Plus généralement, les réflexions sur le reporting climat des institutions financières et des entreprises et sur les outils de réorientation de leurs stratégies vers une économie bas-carbone sont à soutenir. Ce 49e numéro de La lettre Stratégie fait ainsi le point sur les questions du financement de la transition énergétique et de l’ingénierie financière à développer à partir des travaux réalisés par l’ADEME dans le cadre de l’élaboration de la stratégie nationale bas-carbone notamment.

Pour télécharger la lettre Stratégie de l’ADEME

 

Read Full Post »

Older Posts »