Feeds:
Articles

Archive for the ‘Eau’ Category

Un article du moniteur.fr

L’entreprise Biofluides Environnement a rendu publique en avril une installation de récupération de chaleur des eaux grises à Clichy-la-Garenne (Hauts-de-Seine). Depuis juillet 2015, ce système fournit 80 % de l’eau chaude sanitaire de 224 logements sociaux grâce aux eaux usées des habitants.

Lire la suite sur lemoniteur.fr

Read Full Post »

Un article de Christian Robischon (Bureau de Strasbourg du Moniteur) – LE MONITEUR.FR

Une gestion dynamique des eaux pluviales accompagne la réalisation en cours de la toiture végétalisée de l’Ecole nationale supérieure des arts de Nancy, l’une des composantes du campus d’enseignement Artem.

La solution associe deux niveaux de bacs en polyéthylène haute densité, de dimension unitaire 40×60 cm. Sous le support principal qui accueille la pré-culture pour la végétalisation, un sous-bac assure la récupération de l’eau et la régulation du débit de fuite. Sur le toit nancéien, ce tandem se reproduit plus de 4 000 fois.

Lire la suite

Read Full Post »

Un article de GaïaPresse

Dans le cadre d’un colloque, tenu à Montréal le 25 janvier dernier et organisé par le Conseil du bâtiment durable du Québec, des panels de réflexion et des approches novatrices ont contribué à identifier des solutions à des problématiques urbaines telles que l’occupation du territoire, la gestion de l’eau et la protection du patrimoine bâti et naturel. « Pour répondre aux bouleversements actuels comme l’évolution démographique, les mutations économiques et les changements climatiques, la ville doit perpétuellement se régénérer » disait Louis-Philip Bolduc dans son mot du président. Cette activité a permis aux participants de s’approprier ces projets et initiatives exemplaires afin de les diffuser et de les mettre en œuvre. Deux de ces approches novatrices ont cependant retenu l’attention à ce colloque.

Lire la suite sur Mediaterre

Read Full Post »

Un article de www.lemondialdubatiment.fr

Rénovation de Challenger.
Jardins filtrants et jardins en friche.
Guyancourt le 31 août  2011

Aménagement urbain, construction de bureaux ou de logements, l’écologue joue un rôle de plus en plus important dans nos villes. Olivier Lemoine, écologue chez Elan, explique le bien fondé de ce nouveau métier.

Olivier Lemoine, qui êtes-vous ?

Je suis écologue pour la société Elan, une filiale de Bouygues Bâtiment Ile-de-France. Je suis chef du pôle Biodiversité rattaché à la construction durable. J’ai une double formation universitaire en Sciences de l’Environnement et en Ecologie Scientifique. En 1986, après mes études, j’ai créé l’un des premiers bureaux d’étude en ingénierie écologique, qui m’a donné l’opportunité de travailler sur des études d’impacts de projets, de conservation d’espaces naturels, d’aménagement du territoire… Au bout de 21 ans, j’ai revendu ma société à Elan. C’est très intéressant de changer de milieu, d’aborder les aspects bâtiment, écologie urbaine, aménagement de la ville etc.

Lire la suite sur www.lemondialdubatiment.fr

Read Full Post »

Traduit par Fanny Blanc depuis l’article de Lauren Golightly publié sur GSP le 9 Mars 2015.

View of Golden Gate Bridge and San Francisco Bay, San Francisco, California

Encerclée d’eau,  San Francisco attend, tel un sacrifice, de se faire engloutir par l’océan Pacifique. Nous sommes en 2072 et San Francisco est une île. Le centre-ville a été effacé et l’embourgeoisement de Mission District s’est enfin calmé au fond du « golfe Mission ». Ce qui était autrefois une puissante ville technologique est désormais une enclave de baies, lagons et d’îles. C’est le futur de San Francisco si des mesures proactives ne sont pas prises pour adresser l’impact de la hausse du niveau des océans.

Depuis plus d’un siècle, les niveaux marins ont augmenté de 10 à 20 cm à cause du réchauffement climatique. Il est difficile de prédire le futur niveau de la mer mais des études indiquent une hausse de 0,8 à 2 mètres avant 2100. Malgré ces évolutions dans les statistiques du climat, les États-Unis continuent  de placer le réchauffement climatique au bas de la liste des priorités.

San Francisco est connu pour sa prévention contre les tremblements de terre, grâce à ses designs résilients, mais comment la ville va-t-elle se préparer à la montée des niveaux marins ? Comment une ville se prépare-t-elle à un événement irréversible ? (more…)

Read Full Post »

Un article de Paul Falzon (Bureau de Strasbourg du Moniteur) – LE MONITEUR.FR

La production de biométhane à la station d’épuration de Strasbourg – La Wantzenau débutera dès le deuxième trimestre 2015.

© J. Dorkel/CUS – La production de biométhane à la station d’épuration de Strasbourg – La Wantzenau débutera dès le deuxième trimestre 2015.

Opérationnel dès le deuxième trimestre 2015, le dispositif prévoit la valorisation du biogaz produit à partir des eaux usées en un biométhane de haute qualité. Une première en France, issue de la mobilisation d’acteurs publics et privés.

Une énergie 100% renouvelable, locale et issue de la récupération : le projet strasbourgeois de production de biométhane à partir d’eaux usées, baptisé Biovalsan, a tout pour séduire à l’heure où la transition énergétique s’impose comme priorité politique. Après deux ans d’études et de conception, le projet est entré en phase opérationnelle avec la pose, mardi 2 septembre, de la première pierre de l’unité de traitement dédiée au sein de la station d’épuration de Strasbourg –La Wantzenau. La mise en service est prévue pour le deuxième trimestre 2015, avec une capacité de production estimée à 1,6 millions m3 de gaz vert par an, soit l’équivalent de la consommation de 4000 à 5000 logements BBC. Strasbourg deviendra alors la première ville de France qui injectera du biométhane issu de station d’épuration dans son réseau de gaz naturel. Le projet est porté par la société d’économie mixte Réseau GDS, opérateur local du réseau de distribution de gaz naturel, en partenariat avec La Lyonnaise des Eaux Grand Est, exploitant de la centrale d’épuration de la Wantzenau, et avec la société Degrémont, spécialiste du traitement des eaux usées. (more…)

Read Full Post »

140627_guide-innover dans les services publics de l'eau et des déchetsLe Congrès 2014 de l’ASTEE s’est tenu à Orléans du 3 au 6 juin sur le thème « Innover dans les services publics locaux de l’environnement ». Les incitations et les freins à l’innovation sont aussi divers que les objets et modalités de cette innovation (technologies, procédés, méthodes, organisations, institutions…). Les processus en jeu relèvent à la fois de la création, de la méthodologie, de la gestion, de l’évaluation… Cela conduit à échanger autant sur les principes que sur les expériences concrètes, réussies ou non, de développement et de mise en place d’innovations. En avant-première aux échanges du Congrès et afin d’en éclairer les principaux enjeux, un document introductif a été préparé, focalisé sur les domaines de l’eau et des déchets. Il rassemble des contributions de professionnels et d’experts, de scientifiques, de responsables et décideurs. On y trouvera des réflexions, des témoignages et des expériences, avec l’ambition d’esquisser un paysage plutôt qu’un référentiel, et de proposer des pistes d’inspiration et de dialogue entre les acteurs plutôt que des modèles de pensée ou d’action.

Télécharger le document

 

Read Full Post »

Un article de Christophe Beaurain et Delphine Varlet publié dans la revue Développement durable et territoires (février 2014)

140515_ConceptsdelecologieindustrielleRésumé: En matière d’intégration des contraintes environnementales par les firmes, l’écologie industrielle est généralement présentée comme l’un des champs de réflexion et d’action les plus ambitieux. Le socle théorique de l’écologie industrielle est aujourd’hui solidement constitué autour d’une posture écocentrique, fondée sur l’analogie entre les systèmes naturels et les systèmes socio-économiques. Toutefois la mise en œuvre de l’écologie industrielle reste difficile à établir et les exemples de symbiose industrielle demeurent limités. Face à ces difficultés, nous esquissons les fondements d’une lecture pragmatiste de l’écologie industrielle, en nous appuyant pour cela sur l’expérience d’écologie industrielle menée au sein de l’agglomération de Dunkerque.

Lire l’article complet

Read Full Post »

Un article vu sur http://www.lemoniteur.fr

Les « photobioréacteurs » d’Ennesys ont été retenus par Paris Région Lab dans le cadre du deuxième appel à projets « Efficacité énergétique des bâtiments ».

Le projet Enneys est un système de micro algues producteur de biomasse et nettoyant des eaux usées

Dans un “photoréacteur”, sorte d’aquarium en plastique rempli d’un liquide de couleur verte, circule hermétiquement un mélange de déchets (eaux souillées de toilettes ou “jus de poubelle” venu des décharges) que dévorent d’infimes algues en se reproduisant à grande vitesse par photosynthèse sous l’effet de la lumière. (more…)

Read Full Post »

Vu sur Capteur d’Avenir by Pollutec

Mener à bien une transition vers un développement urbain durable est certainement l’un des défis les plus importants de nos sociétés quel que soit leur niveau de développement. En effet plus de la moitié de la population mondiale vit en ville et ce pourcentage continue d’augmenter. En France une étude de l’INSEE indique que ce chiffre atteint presque 80 % de notre population. Plus que leur niveau de population élevé, c’est l’inefficacité du métabolisme des villes qui pose un véritable problème.

Le concept de métabolisme urbain indique que, comme dans un corps humain, des flux de matière et d’énergie entrent et sortent de la ville. L’inefficacité de ce métabolisme vient du fait que ces flux sont linéaires : les flux entrent et sortent de la ville sans que les déchets soient en partie revalorisés (1). Cela a pour conséquence que les villes ont une empreinte écologique élevée. Le Global Footprint Network a par exemple estimé que la ville de Berlin a besoin d’une surface équivalente à 168 fois sa taille afin de répondre aux besoins de ses habitants (2). (more…)

Read Full Post »

Older Posts »