Feeds:
Articles

Archive for the ‘Allemagne’ Category

Un article de www.lamaisonpassive.fr

Le siège social d'Airoptima, le premier bâtiment passif Premium au monde

Le siège social d’Airoptima, le premier bâtiment passif Premium au monde

Le premier Bâtiment Passif de catégorie « Premium » a été certifié il y a quelques jours par le Passivhaus Institut.

Il s’agit du siège social de la compagnie Airoptima, située à Kaufbeuren, en Bavière (Allemagne). En plus d’accueillir des bureaux, il compte également une partie résidentielle, un centre de formation et une exposition permanente sur le thème de « Construction et rénovation », sur une surface totale de 900 m² répartie sur 3 niveaux.

Ce bâtiment a hérité du surnom de « House of Energie » (« la maison de l’énergie ») en raison de sa haute efficacité énergétique :

  • son besoin de chauffage est limité à 8 kWh/m² et par an, ce qui est bien en deçà du standard passif (qui stipule un besoin de chaleur inférieur ou égal à 15 kWh/m² et par an) ;
  • ses besoins énergétiques sont couverts grâce aux 250 m² de panneaux photovoltaïques situés sur le toit du bâtiment ;
  • tout surplus d’énergie généré est directement injecté dans le réseau électrique public  (smart grid ou réseau électrique intelligent) ;
  • une pompe à chaleur géothermique sert à couvrir le faible besoin de chauffage éventuel mais également la production d’eau chaude sanitaire.

Lire la suite sur www.lamaisonpassive.fr

 

Read Full Post »

Zurück zur StartseiteLes organisateurs de la Conférence Environnement Bâti Durable 2016 à Hambourg sont heureux d’annoncer l’appel à communications pour le SBE16 Hambourg: Stratégies – parties prenantes – Facteurs de réussite. La conférence de Hambourg aura lieu du 8 au 11 Mars 2016 et fait partie de la série de conférences SBE au niveau régional en 2016 en préparation de la prochaine Conférence mondiale SBE 2017 à Hong Kong. Sont souhaités les compte-rendus de recherches ainsi que la présentation de pratiques innovantes en matière de durabilité dans le secteur du bâtiment et du développement durable des quartiers. D’autres thèmes abordés seront la mise en œuvre des principes pour un développement durable du secteur de l’immobilier et le rôle crucial du secteur public dans la construction et le développement durable. Pour une description détaillée des thèmes de la conférence et de plus amples informations voir l’appel à communications ci-joint ou visiter le site http://www.sbe16hamburg.org. Pour toute question s’adresser au Comité d’Organisation au +49 40 380384 0 ou sbe16@zebau.de.

SBE16 Hamburg Conference_Call for Papers

Read Full Post »

Donner une voix à la jeunesse des Alpes : avec le projet international et transfrontalier YSAM, sept communes – dont Idrija, Trente, Bolzano et Sonthofen – réunissent des jeunes, des maires et des acteurs du secteur de la jeunesse. Des visites croisées et des activités concrètes permettent d’expérimenter la participation.

140520_zeitenspiegelLes jeunes s’impliquent dans la politique communale des pays alpins.
© Zeitenspiegel

La participation des jeunes est une mission politique, et une pierre angulaire du développement durable. Les communes qui ont fait de la politique durable un moteur de leur action s’efforcent donc d’intégrer autant que possible les jeunes dans leurs processus de planification et de décision. Or, la participation, cela s’apprend.

Le projet YSAM – « Youth Shaping Alpine Municipalities » – rassemble entre mai 2014 et octobre 2015 sept acteurs du secteur de la jeunesse, sept responsables politiques et plus d’une vingtaine de jeunes de pays alpins. Leurs communes ont fait jusqu’à présent des expériences très diverses avec les processus de participation et sont séparées par des frontières linguistiques et géographiques. Le projet est porté par l’association  » Ville des Alpes de l’Année « .

YSAM est basé sur l’apprentissage mutuel et sur l’expérimentation. Le projet permet aux participants de partager leurs expériences et leurs ‘histoires de succès’. À l’automne 2014, les jeunes, les animateurs jeunesse et les élus de chaque commune participante se rendront dans une autre commune. Ils y découvriront des structures comme les parlements de jeunes, ainsi que des projets réalisés par des jeunes. Vers la fin du projet, les jeunes prendront eux-mêmes en charge dans leur commune un certain nombre de thèmes qui les touchent de près. Pour réussir, la participation des jeunes a en effet besoin de réseaux et de soutien, mais aussi et surtout d’espaces d’expérimentation.
Informations complémentaires : www.alpenstaedte.org/fr/projets/ysam

Read Full Post »

Vu sur Capteur d’Avenir by Pollutec

Les apports énergétiques solaires sont de plus en plus pris en compte dans la planification urbaine en Europe. Le projet Polis qui a réuni plusieurs villes d’Allemagne, d’Espagne, de France, du Portugal et de Suède, y a fortement contribué.

Aujourd’hui, en matière d’énergie, plusieurs états de fait semblent acquis : l’ère de l’énergie bon marché touche à sa fin ; il devient impératif de réduire la demande ; la production d’électricité va se déplacer des grandes centrales vers une multitude de petites unités décentralisées souvent alimentées par des renouvelables.

A cela s’ajoute le fait que les villes européennes concentrent près de 80 % de la population de l’Ue, soit 75 % de la demande énergétique totale et des émissions de CO2. Les collectivités locales ont par conséquent un rôle majeur à jouer dans la construction de l’avenir énergétique de l’Europe.

C’est dans ce contexte que le projet Polis – Identification et mobilisation des potentiels solaires grâce à des stratégies locales – a été mis en place, avec le soutien du programme Europe Energie Intelligente de l’Ue. Rappelons que la planification urbaine a pour objectif d’améliorer le bien-être des personnes et des communautés en créant des espaces plus pratiques, équitables, sains, efficients et attrayants pour les générations actuelles et futures. (suite…)

Read Full Post »

En 2012, Energy Cities s’est engagée dans un processus d’élaboration et de mise en débat de propositions pour accélérer la transition énergétique des villes européennes. Ces propositions s’appuient sur des approches innovantes, idées neuves et pratiques de terrain qui changent la donne. Elles offrent des réponses concrètes et relient l’action d’aujourd’hui à la vision à long terme de la ville à basse consommation d’énergie et à haute qualité de vie pour tous.

www.energy-cities.eu/30propositions

Historiquement, les villes européennes se sont construites autour de leurs places du marché. Cela fait le charme de nombreux centres villes. Depuis une cinquantaine d’années, la civilisation automobile a transformé les carrefours d’autoroute en temples de la consommation autour d’hypermarchés de périphérie.

Les routes ont structuré l’organisation urbaine et péri-urbaine, considérant l’automobile comme un moyen de déplacement éternel. Les consommations énergétiques des transports ont explosé. Les émissions polluantes locales et de gaz à effet de serre également. De nombreuses villes n’ont pas encore trouvé les lieux qui structureront demain la vie urbaine.

Et si les gares jouaient ce rôle ?

Une gare, ce n’est pas seulement un endroit où arrivent et d’où partent des trains. C’est une interface entre une ville et tout ce qui lui est extérieur : les autres villes, sa banlieue, les villages environnants. C’est un lieu d’échange privilégié où convergent piétons, cyclistes, automobilistes, passagers des bus, du tramway et des trains.

Proposition

Les flux de déplacements urbains et péri-urbains, quels que soient leurs modes, doivent être organisés pour se connecter aux gares de villes.
Ces gares doivent devenir des lieux d’attractivité parce qu’elles disposeront d’activités de commerce, de loisir, d’activité tertiaire, de culture et de vie. La conjonction de ces deux dimensions doit faire des gares l’un des principaux lieux structurants des villes. Elles deviendront ainsi un outil majeur de la réduction des consommations énergétiques.

La gare au cœur de l’intermodalité

Fribourg-en-Brisgau, Allemagne, 220 000 habitants

Depuis 1999, la gare de Fribourg est devenue une véritable plateforme intermodale. La station MOBILE permet aux usagers d’accéder à tous les modes de transport : bus, train, vélo, tramway et, plus récemment, des voitures en auto-partage.
Cette station peut accueillir 1 000 vélos sur trois anneaux concentriques de deux étages chacun. On peut y stationner pour un jour ou y réserver une place à la semaine, au mois ou à l’année.

La station MOBILE propose un « café-vélo », un espace de vente, location et réparation tenu par un professionnel, ainsi que des services de livraison, toujours à vélo. Elle accueille également les bureaux des associations « mobilités ». Autrement dit, la station MOBILE a fait de la gare de Fribourg une véritable centrale de la mobilité verte !

Retrouvez plus de 80 exemples et les « 30 propositions d’Energy Cities pour la transition énergétique des territoires » sur www.energy-cities.eu/30propositions.

Source : www.energy-cities.eu

Read Full Post »

 Prinzessinnen Garten © wachsen lassen - Flickr

Prinzessinnen Garten © wachsen lassen – Flickr

Ecologie citoyenne: D’abord cultivons le jardin, ensuite prenons Berlin!

Une des préoccupations liées à l’urbanisation croissante et à une baisse de l’accessibilité aux zones de verdure est que cela crée une espèce d’amnésie générationnelle vis-à-vis de la relation et de la dépendance des être humains à leurs écosystèmes. Dans un article publié récemment dans Landscape and Urban Planning, Pim Bendt du Beijer Institute of Ecological Economics,  en partenariat avec Stephan Barthel et Johan Colding, ont étudié comment les jardins communautaires à Berlin peuvent aider à sensibiliser les communautés à l’importance des écosystèmes urbains et des zones de verdure. Ce qu’ils ont découvert est que les espaces qui associent le jardinage avec des activités sociales, politiques et économiques stimulent l’apprentissage de l’interdépendance entre les hommes et la nature, et favorisent l’appropriation des lieux dans les quartiers dégradés. (suite…)

Read Full Post »

Hôtel de Ville de Brème © Ville de Brème

Hôtel de Ville de Brème © Ville de Brème

La Ville de Brème est bien connue pour sa stratégie ambitieuse en matière de transports et de qualité de vie en ville. Déjà aujourd’hui, environ 60% de tous les déplacements à Brème sont réalisés par des modes de transport durables, marche, vélo ou transports collectifs, et cette proportion est en train de croître. Brème, une ville-port traditionnelle du Nord de l’Allemagne et qui compte 550’000 habitants, peut être montrée en exemple en termes de synergies entre les différents modes de transport stratégiques. Brème a obtenu de grands résultats en 2012, même avec un petit budget. (suite…)

Read Full Post »