Feeds:
Articles

Archive for the ‘Genève’ Category

Un article de mobilservice.ch

Dans la foulée de Neuchâtel, Vaud et Genève viennent de publier un nouveau guide en français et en anglais sur les plans de mobilité à l’attention des entreprises et des institutions. Organisé autour d’un recueil de bonnes pratiques proposées par le bureau Mobilidée et illustrées par des exemples des deux cantons, le guide met l’accent sur l’importance des efforts communs à réaliser du côté des autorités mais aussi des employeurs pour relever les défis posés par la croissance de la Métropole lémanique en termes de mobilité ces prochaines années. Accueillant 1,2 millions d’habitants aujourd’hui, elle en attend 85’000 de plus à l’horizon 2030.

Lire la suite sur mobilservice.ch

Télécharger le guide

Read Full Post »

Un article de la revue Tracés.

 La Fondation Braillard Architectes consacre le premier semestre de 2016 à cette thématique, alors que cette année célèbre aussi le 500ème anniversaire de la parution du livre de Thomas More, Utopia.
Illustration de la couverture de la 1ère édition en 1516 de Utopia de Thomas More (image fournie par la Fondation Braillard Architectes)

Illustration de la couverture de la 1ère édition en 1516 de Utopia de Thomas More (image fournie par la Fondation Braillard Architectes)

Utopies durables. C’est sur cette thématique, à la fois architecturale, urbaine et écologique, que la Fondation Braillard Architectes va se plonger tout au long du premier semestre de 2016, à travers des conférences et des tables rondes en présence notamment de Paola Viganò, Inès Lammunière ou encore Bernard Tschumi. Le sociologue Jean-Louis Violeau, que TRACÉS a interviewé récemment (article payant), inaugurera le 19 janvier ce cycle de rencontres avec une conférence intitulée L’utopie et la ville: après la crise, épisodiquement.

Par le choix de cette thématique, la fondation marque aussi le 500ème anniversaire de la parution du livre de Thomas More, Utopia (Leuven, 1516). Elle estime que «l’humaniste Anglais n’aurait sans doute pas imaginé à quel point ce nouveau vocable – malgré ses déboires, ses inflexions, ses torsions et ses ratés – resterait le terme consacré pour qualifier tous les efforts  en vue d’inventer les cadres, les méthodes et les visions du futur.»

Lire la suite sur Tracés

Read Full Post »

Un article de Annick Hmidan-Kocherhans.

sQUAD, démarré en janvier 2014, s’inscrit à la suite du projet fédérateur entre la Suisse et la France Interreg IVA « Eco-Obs : observatoire transfrontalier des écoquartiers » (2009-2012), développé dans un contexte de multiplication des projets transfrontaliers d’aménagement qui font face à des méthodes, des pratiques et des législations bien différentes.
Eco-Obs a permis de développer un outil de travail sous la forme d’une plateforme internet et d’identifier les besoins, les contraintes et les défis dans la planification des projets de quartier durable. Cette plateforme http://www.eco-obs.net permet à tout opérateur de référencer un quartier durable (existant ou en projet) en le localisant et en le documentant par le biais d’une fiche de valorisation, de l’évaluer et de le suivre à travers les grilles de références technique et stratégique.
sQUAD est porté du côté suisse par HES-GE / hepia et IDHEAP et, du côté français, par l’INES-Plateforme Education et Formation. Il associe les partenaires techniques suisses : Ecoparc, CREM, HEIG-VD, A+W, H3oC et français : AURG, MED74, EnergyCities. Il est financé en Suisse par le fond national INTERREG, par différents services des Cantons de Genève, Vaud, Neuchâtel et du Valais et, en France, par le fond FEDER, par les collectivités de Chambéry, de Grenoble, par l’ADEME Franche-Comté et par l’aménageur Teractem. (more…)

Read Full Post »

Auteur : Marco Castroni

Source: http://ville-nouvelle.net/2015/10/21/recreer-le-vieux-carouge/

En ce moment, je participe à beaucoup de discussions sur la densification. La population suisse continue à augmenter, il y a une envie de garder les sols agricoles, donc la seule solution semble être la densification des zones moins denses, notamment des quartiers suburbains construits entre 1950 et 1990.

Jusque là, cela semble un raisonnement cohérent. Mais dès qu’on commence à sonder l’opinion des habitants de ces mêmes quartiers suburbains, on obtient une opposition presque unanime à tout projet de densification.

En fait, lorsqu’un processus de densification démarre, le résultat est souvent celui-ci:Cité_Nouvelle_d'Onex-Lancy_à_Genève

Onex, la cité nouvelle. (source image)

ou, dans les cas les plus heureux, celui-ci:

DSCN1183

Pully Nord. 

(more…)

Read Full Post »

Un article de mobilservice.ch

Les espaces publics invitant au séjour contribuent à l’attrait des centres comme des quartiers, en améliorant le cadre de vie et en renforçant les interactions sociales. Or, l’utilisation de l’espace public par les piétons est un domaine très mal connu. Pourtant, le panel d’outils d’analyse des espaces publics est plus large qu’il n’y paraît. Dans sa nouvelle publication «Qualité du séjour dans l’espace public – aperçu des méthodes d’analyse», Mobilité piétonne Suisse apporte un éclairage sur l’évaluation de la qualité des espaces publics et de leur utilisation. Ce document donne d’une part des principes de base précisant notamment les facteurs influençant le séjour, et d’autre part un aperçu de sept méthodes d’évaluation. Celles-ci vont de l’image instantanée des activités menées dans un espace à un moment choisi au parcours commenté avec des personnes du quartier.

Dans la suite de la publication «S’asseoir dans l’espace public – Panorama autour du séjour urbain», Mobilité piétonne Suisse a récemment publié un «concept d’évaluation de l’offre et des besoins en bancs publics», à l’exemple d’une étude menée dans huit quartiers en ville de Lausanne. Celle-ci a permis l’établissement d’une connaissance fine du réseau de bancs publics existants. La base de données géoréférencée dans un outil SIG permet également de faciliter l’organisation de l’entretien des bancs et offre un outil de travail commun aux différents services de l’administration. Ce concept devrait encourager d’autres communes à mener des démarches similaires.

Pour encourager le développement soigné des espaces publics, le canton d’Argovie a lancé un projet de sensibilisation des communes et de l’administration cantonale. Des projets pilotes dans différentes communes montrent comment améliorer des espaces publics de manière simple et avec un petit budget. Le projet comprend aussi un recueil de bonnes pratiques, des «biographies de déplacement» d’habitant-e-s. Dès 2016, des événements et des aides de travail compléteront le panel déjà proposé.

Pour télécharger les documents

Read Full Post »

Un article de www.teletravail-geneve.com

Après 18 mois d’étude, un scénario très ambitieux se dessine pour le Grand Genève : créer le premier réseau maillé de lieux de travail partagés au monde.

Tel est l’un des scénarii qui a été présenté lors de la séance publique organisée à la CCI de Genève le 21 mai dernier. Ce réseau serait constitué, à l’horizon 2025, de plus de 200 lieux (il en existe aujourd’hui une vingtaine, principalement situés au centre de Genève), couvrant l’ensemble du territoire et proposant près de 7000 places de travail, utilisées par environ 35 000 clients. 30 ans après avoir été le berceau du web (CERN), le territoire confirmerait son audace et son innovation, s’inscrivant pleinement dans les démarches de « smart city ».

Les lieux de travail partagés (espaces de coworking, télécentres, fablab, etc.) s’imposent aujourd’hui comme une alternative avantageuse au bureau traditionnel et/ou au travail à domicile souvent contraignant (isolement, cohabitation avec la famille, etc.). Les usagers de ces lieux trouvent, à proximité de chez eux, une place de travail, des équipements partagés (salles de réunions, accès à haut débit, vidéoprojecteur, etc.), des services permanents ou occasionnels (animation, formation, secrétariat, accès à l’information, etc.) et un réseau de coopération économique.  Plus de 2500 espaces existent aujourd’hui dans le monde et ce nombre double chaque année.

Afin d’analyser la pertinence de ces lieux dans le contexte territorial du Grand Genève, un programme de coopération INTERREG France-Suisse, avec, entre autres partenaires, le Grand Genève, a été initié à l’automne 2013. Les conclusions de cette étude, menée par les cabinets Sofies et Ocalia, ont été présentées le 21 mai 2015.

Lire la suite sur www.teletravail-geneve.com

Read Full Post »

Z27694_Fort_Ecluse

(source image)

Dans la presse, notamment écologiste,  on parle souvent de la possibilité de vivre sans voiture: ce choix serait impossible à réaliser, notamment dans un contexte rural, à moins d’une évolution des mentalités et d’un grand changement de société.

Voici quelques exemples de titres (j’ai pris comme exemple la revue Silence, mais dans de nombreux autres journaux on entend à peu près le même discours):

La campagne sans voiture, ça n’existe pas ? 
Quelle belle contradiction : l’écolo est censé habiter à la campagne, et la vie à la campagne «est impossible sans voiture». Or quoi qu’on dise «la bagnole, ça  pue, ça tue et ça pollue» et «les carapaces, ça prend de la place» et même à la campagne. Moralité le soi-disant modèle écologique serait dramatique s’il était généralisé.

L’habitat écolo sera-t-il à la campagne ?
C’est une grande contradiction : les écolos veulent vivre proche de la nature, pour cela, ils font appel aux engins et au système les plus destructeurs des milieux naturels : la voiture et tout ce qu’elle implique. Peut-on résoudre ce paradoxe ?

Un projet rural sans voiture ?
Pour développer des alternatives à la voiture en milieu rural, il faut se confronter à des obstacles structurels, systémiques et psychologiques.

(pour les articles complets, on peut télécharger le PDF de la révue ici)

Je me suis donc amusé à imaginer les démarches qui pourraient amener une personne à réaliser son rêve de vivre à la campagne sans voiture. Voici le résultat. (more…)

Read Full Post »

Un article de Serge Guertchakoff dans Bilan

Meyrin va accueillir la première tour Minergie A de Suisse. Un succès de plus pour l’un des plus grands bureaux d’architecte du pays qui vient de recevoir une nouvelle distinction en Allemagne.

Hervé Dessimoz, le patron du Groupe H, a reçu le 7 octobre à Munich un des prestigieux «Iconic Awards» pour la réalisation du fameux Refuge du Goûter, construit à 3835 mètres d’altitude, sur une voie d’ascension du Mont-Blanc.

Inauguré l’an dernier, ce refuge peut accueillir jusqu’à 120 personnes et se veut un modèle en termes de gestion des ressources et des énergies. Il vise une autonomie maximale. Un véritable défi technologique dans un milieu extrême qui lui avait permis de décrocher déjà le prix genevois du développement durable et un prix décerné par la Chambre de commerce franco-suisse. (more…)

Read Full Post »

Nombreux sont les dispositifs pour régler automatiquement une chaudière. Et les différences sont grandes entre les vieux modèles et les boîtiers électroniques modernes qui sont de vrais ordinateurs. Certains sont situés sur la chaudière elle-même, d’autres dans un boîtier placé à la cave, d’autres enfin dans le logement. Suivant les cas, une partie du réglage est à faire dans le logement, et le reste à la cave…

131011-chauffage

Si certains paramètres sont l’affaire des professionnels, plusieurs peuvent être changés par les occupants ou le concierge d’un immeuble.

Les modes d’emploi des installations de chauffage comportent généralement une partie moins technique qui leur est destinée.

La difficulté d’harmoniser la température entre les étages d’un bâtiment peut provenir d’un déséquilibre thermique.

http://www.energie-environnement.ch/maison/renovation-et-chauffage/regler-le-chauffage

Read Full Post »

La Codha s’apprête à construire à Genève des logements d’un nouveau type, dans lesquels les occupants de deux, trois ou quatre petits deux pièces se partagent de vastes espaces communs. Cette forme d’habitat s’adresse en priorité aux seniors, ainsi qu’aux familles monoparentales ou recomposées.

Les coopératives construisent pour les familles. Mais lesquelles? La structure archi classique de parents avec enfants n’est plus aussi prépondérante que dans le passé. Les familles monoparentales, les familles recomposées, les seniors qui ne désirent pas vieillir chacun dans leur coin peuvent avoir d’autres besoins, d’autres envies en matière de logement.

C’est dans cette perspective que la Codha s’apprête à expérimenter à Genève. Dans le futur écoquartier de la Jonction, la coopérative proposera 14 grands et très grands appartements qui se déclineront en espaces privés et en espaces communs, pour des occupants intéressés par des aventures soft-communautaires. Par exemple, un appartement comportant trois 3 pièces genevois d’environ 40 m2 chacun (avec coin cuisine et salle de bains), et un vaste espace commun de près de 90 m2 (salon, salle à manger, patio, et chambre d’ami) sera proposé. Selon les estimations du moment, le prix pour un 3 pièces, pris dans un appartement de 180 m2 pour trois suites, reviendrait, en loyer libre, à 1538 francs. Et, pour les logements subventionnés entre 1325 francs et 875 francs, en fonction de l’aide personnalisée. (more…)

Read Full Post »