Feeds:
Articles

Archive for the ‘Mobilité douce’ Category

Un article de Jean-Marie sur http://www.consoglobe.com

Les 14 modes de transport les moins polluants

Les modes de transports ont un impact différent les uns des autres en termes de pollution et d’émissions de CO2. Le palmarès de l’ADEME des transports dits « propres » (mais que l’on préfère à consoGlobe appeler « moins polluants », aucun ne peut être 100 % propre) bouleverse les idées reçues.

Les modes de transport les moins polluants

Les transports ont un impact croissant sur l’environnement : selon le ministère de l’environnement français, les émissions de CO2 résultant des déplacements des particuliers ont augmenté de 14 % entre 1994 et 2008. Le transport est, en France, le premier secteur émetteur de gaz à effet de serre. Il représentait 27,8 % des émissions nationales en 2012, contre 21 % pour le secteur agricole, 17,7 % pour les secteurs résidentiel et tertiaire, et 17,6 % pour le secteur de l’industrie manufacturière, contre 11,7 % pour les industries de l’énergie avec 11,7 % et seulement 2,6 % pour le secteur du traitement des déchets.

Lire la suite

Read Full Post »

Une étude de cas pratique de mobilservice.ch

Plan de mobilité scolaire de Chernex: diagnostic participatif avec les élèves (image: Bureau-Conseil ATE)

Plan de mobilité scolaire de Chernex: diagnostic participatif avec les élèves (image: Bureau-Conseil ATE)

La sécurité des enfants sur le chemin de l’école est un thème important pour les communes qui sont responsables d’assurer un bon accès aux établissements scolaires. Le plan de mobilité scolaire est un des outils qui permet d’identifier les points noirs et de promouvoir les modes actifs sur le chemin de l’école. Ces plans proposent une réflexion efficace et globale sur les déplacements scolaires par une analyse objective de la situation à travers différentes méthodes cartographiques ou participatives. Cela permet d’aboutir à un plan d’actions sous forme de recommandations en matière d’infrastructures, de sensibilisation et d’autres mesures liées aux comportements. Puis, la mise en œuvre des mesures retenues se fait en concertation avec les milieux concernés : services techniques de la commune, police, direction des écoles, etc.

Voir tout le dossier

 

Read Full Post »

Un article de Vanessa Delevoye sur Urbis le mag

Nantes, le mercredi 28 septembre. Cette après-midi-là, aucune voiture n’a pu passer rue de l’Eraudière, une voie habituellement très fréquentée où cohabitent une école, un collège et une maison de retraite. A la place, une centaine d’enfants venus à vélos, trottinettes ou rollers a investi l’espace.

« Nous avions travaillé avec plusieurs associations pour animer ce moment », explique Stéphanie Le Dantec, qui, avec une poignée de parents d’élèves, est à l’origine de l’opération.

« Cela nous a permis de proposer des activités artistiques à base de peinture végétale, des jeux en bois, un atelier jardinage aux pieds des arbres… Une maman circassienne est venue sur ses échasses, un papa a amené son triporteur électrique… » Autant dire que l’expérience a marqué les enfants !

Lire la suite

Read Full Post »

Une publication du CEREMA

Marche - fiches 1 et 2La série de fiches «Marche » vise à promouvoir ce mode de déplacement vertueux pour l’environnement et la santé en donnant une information rapide aux collectivités et aux aménageurs de l’espace public.

Pour télécharger les fiches

Read Full Post »

Un dossier Mobilservice.ch

A l’occasion de Cap sur l’ouest pour fêter le district en mobilité douce, l’ouest lausannois lançait un nouveau guide sur les achats à vélo. Cette publication qui succède à une première sélection de balades à vélo orientée loisirs se démarque par un double public cible, cyclistes chevronnés ou occasionnels mais aussi commerçants. Outil de sensibilisation à l’utilisation du vélo pour faire ses courses, elle s’adresse également aux commerçants qui ont le pouvoir d’augmenter l’attractivité de leurs magasins pour les cyclistes de l’ouest.

Autre particularité, le guide s’ancre dans un contexte résolument local avec descriptifs d’itinéraires, témoignages et carte des principaux pôles d’achat donnant un aperçu des temps de trajet à vélo depuis le centre de Renens. Il inclut aussi des conseils pratiques en matière d’équipement dont les cyclistes restent demandeurs d’après un sondage réalisé par PRO VELO Région Lausanne auprès de ses membres domiciliés ou travaillant dans l’ouest. Cette enquête révèle notamment que l’échantillon de cyclistes interrogés ne se cantonne pas aux petits commerces localisés dans les centres mais fréquente aussi de grandes enseignes et achètent de tout, de l’alimentation au bricolage, du moment que cela se transporte. Pour en faire l’expérience concrète, l’association proposait aux participants de Cap sur l’Ouest de tester leur agilité avec un vélo chargé de deux sacoches.

Plus d’informations

 

Read Full Post »

Un article d’Edouard Malsch sur urbanews.fr

Un immeuble exclusivement conçu pour les adeptes du vélo est en cours de construction à Malmö en Suède.

Imaginé par l’agence d’architectes Hauschild+Siegel, cet immeuble de sept étages n’intègre pas place de parking pour les voitures, alors qu’il est généralement prévu une place de stationnement pour chaque logement à Malmö. L’argent économisé en renonçant à la construction des parkings est réinvesti pour créer un espace de vie totalement « bike friendly« . Tout a ainsi été pensé pour permettre aux résidents de se passer de la voiture en privilégiant l’utilisation quotidienne de la petite reine !

Lire la suite sur urbanews.fr

Read Full Post »

Un dossier mobilservice.ch

Les enfants ont besoin d'un chemin de l'école sûr (photo: ATE)

Les enfants ont besoin d’un chemin de l’école sûr (photo: ATE)

Sur la dernière décennie, le nombre d’enfants victimes d’accidents de la route en Suisse a diminué. Pourtant, plus de 70% des enfants blessés ou morts sur les routes se déplaçaient à pied ou à vélo. La moitié de ces accidents a eu lieu sur le chemin de l’école. Pour que les enfants puissent aller à pied à l’école, leurs itinéraires scolaires doivent être sûrs.

La plateforme en ligne de l’ATE mobilitescolaire.ch permet aux communes, écoles, parents et enfants d’améliorer main dans la main et pas à pas la sécurité sur le chemin de l’école. Au moyen d’une enquête, les opinions des parents, enfants, enseignants et partenaires de l’école sont rassemblées. Les itinéraires scolaires et tous les points considérés comme dangereux sont répertoriés sur des cartes. En collaboration avec des spécialistes en transport et sur la base des cartes, des recommandations pour améliorer la sécurité du chemin de l’école sont formulées. En Suisse romande, une dizaine de plans de mobilité scolaire ont été réalisés de cette manière. Ceux-ci sont présentés comme exemples de bonnes pratiques sur le site Internet, avec des activités pédagogiques sur le thème de la mobilité pour l’enseignement.

Lire la suite sur mobilservice.fr

Read Full Post »

Un article de mobilservice.ch

Dans la foulée de Neuchâtel, Vaud et Genève viennent de publier un nouveau guide en français et en anglais sur les plans de mobilité à l’attention des entreprises et des institutions. Organisé autour d’un recueil de bonnes pratiques proposées par le bureau Mobilidée et illustrées par des exemples des deux cantons, le guide met l’accent sur l’importance des efforts communs à réaliser du côté des autorités mais aussi des employeurs pour relever les défis posés par la croissance de la Métropole lémanique en termes de mobilité ces prochaines années. Accueillant 1,2 millions d’habitants aujourd’hui, elle en attend 85’000 de plus à l’horizon 2030.

Lire la suite sur mobilservice.ch

Télécharger le guide

Read Full Post »

Depuis les années 1970, les politiques d’aménagement visent à donner plus de place aux piétons, en réaction à la période d’hégémonie automobile de l’après-guerre. À partir du projet en cours « Réinventons nos places » de la ville de Paris, Antoine Fleury et Louise Wuest proposent une réflexion sur les modes de production des espaces publics parisiens et leur évolution à plus long terme.

Dans son programme de campagne, Anne Hidalgo proposait un « plan d’embellissement de toutes les grandes places parisiennes qui subissent excessivement la pression de la voiture » [1]. Élue maire de Paris, elle a officialisé en juin 2015 le projet « Réinventons nos places », qui concerne sept places : Bastille (4e/11e/12e arrondissements), Nation (11e/12e), Panthéon (5e), Italie (13e), Gambetta (20e), Madeleine (8e), Fêtes (19e). L’objectif de la municipalité est de « rééquilibrer l’espace public au profit des piétons, des circulations douces et du végétal », mais aussi de « diversifier et d’intensifier les usages de l’espace public » [2]. Présenté par la municipalité comme une rupture par rapport aux projets antérieurs, ce projet apparaît, selon nous, comme une étape supplémentaire dans le processus de renouvellement des modes de conception et de gestion des espaces publics des deux dernières décennies [3]. Adossées à une meilleure coordination des services et à un développement de la concertation avec les usagers, les interventions tendent à valoriser les mesures de gestion et d’animation aux dépens des reconfigurations matérielles lourdes. « Réinventons nos places » marque en même temps le franchissement d’une étape supplémentaire avec l’abandon des concours de maîtrise d’œuvre et l’adoption de méthodes qui associent plus étroitement agents municipaux et citadins. Cette évolution des modes de production de l’espace public à Paris s’inscrit, d’ailleurs, dans une tendance internationale.

Lire la suite sur www.metropolitiques.eu

Read Full Post »

Un article de mobilservice.ch

La première zone de rencontre en Suisse à Berthoud

La première zone de rencontre en Suisse à Berthoud

Limitation à 20 km/h et priorité aux piétons: la Suisse est pionnière de la zone de rencontre. Introduite en tant que «Flanierzone» en 1996 dans la «Ville modèle pour les piétons et les cyclistes» de Berthoud, la zone de rencontre a été intégrée en 2002 dans la législation sur la circulation routière en tant que nouveau régime de circulation. Depuis, de nombreuses réalisations ont été faites dans les villes et communes de Suisse, que ce soit dans des quartiers résidentiels tranquilles, dans des rues commerçantes vivantes, aux abords de gares ou encore dans des centres historiques. Les zones de rencontre valorisent l’espace public et garantissent sécurité et qualité de vie dans les villages et les villes.

En 2016, Mobilité piétonne Suisse a relancé le portail «zonederencontre.ch». À découvrir, quelques 500 exemples de toute la Suisse montrant la diversité des possibilités de mise en place ce régime. L’objectif du site Internet est de proposer un recueil aussi complet que possible de zones de rencontre en Suisse. Les spécialistes et personnes intéressées sont invitées à annoncer et compléter les zones manquant encore sur la plateforme.

Lire la suite

Read Full Post »

Older Posts »