Feeds:
Articles

Archive for the ‘Non classé’ Category

Un guide publié par l’IAU

Mettre l’économie francilienne sur la trajectoire d’une économie plus verte dans ses processus de conception, de fabrication et de distribution

La région Île-de-France a toutes les caractéristiques d’une région globale. Elle est le moteur de l’économie française, un centre d’innovation de rang mondial, un pôle d’attraction pour les entreprises et les talents, un lieu de décision et reste une concentration industrielle. Elle est aussi une région peuplée, très consommatrice de ressources, qui contribue à la pollution de l’air, aux émissions de carbone et aux atteintes à la biodiversité. Relever les défis de la transition écologique suppose de mettre l’économie francilienne sur une trajectoire de développement soutenable, vers une économie plus verte dans ses processus de conception, de fabrication et de distribution. Cette dynamique implique d’associer efficacité économique, optimisation des ressources employées et diminution des rejets générés. Dans une région marquée aussi par le chômage et les inégalités, cette trajectoire de développement doit également, pour être légitime et réalisable, être porteuse d’amélioration pour l’emploi des Franciliens. En Île-de-France, les perspectives de développement de l’économie verte et des emplois associés sont encourageantes. À moyen terme (5 à 10 ans), la dynamique de transformation est portée, à la fois, par les normes environnementales et les importants investissements publics consentis dans le cadre de projets tels que celui du Grand Paris ou du schéma régional du climat, de l’air et de l’énergie (SRCAE). Au total, à l’horizon 2020, ce sont entre 95 000 et 153 000 emplois (ETP) supplémentaires qui pourraient être créés pour couvrir les besoins du Grand Paris et du SRCAE. Le secteur de la construction est le domaine d’activité qui devrait le plus bénéficier de ces investissements. Mais la grande majorité de ces emplois sont de durée limitée, et directement liés au calendrier d’investissement public dans la construction ou la rénovation des infrastructures. L’ampleur de la création d’emplois dépendra ensuite, à moyen et long terme, de la compétitivité des filières industrielles de l’économie verte et du positionnement de la région dans la chaîne de valeur de ces filières. L’Île-de-France a des atouts significatifs en matière d’innovation. Elle concentre la moitié de la filière éco-technologique française. Ses capacités de recherche sont notamment importantes pour l’eau, les déchets, les énergies renouvelables mais aussi sur des socles transversaux indispensables aux innovations dans ce domaine : biologie, physique, chimie, mathématique, mécanique… Concernant le développement des autres maillons de la chaîne de valeur (production, distribution, ingénierie, conseil), les réalités sont plus contrastées. Si la région dispose d’un tissu diversifié et d’une large palette de spécialisation, les marges de développement peuvent varier considérablement, selon la nature de l’activité, le stade de maturation de la filière.

Lire la suite et télécharger le guide

Read Full Post »

Un article de Emmanuelle N’haux sur lemoniteur.fr

Développer une production de végétaux en milieu urbain, tel est le pari de l’équipe de la Ferme urbaine lyonnaise (FUL). Un premier bâtiment fonctionne sur le site de l’Insa à Lyon.

Densité urbaine et production agricole de qualité ne sont plus antagonistes. Avec le projet FUL – Ferme urbaine lyonnaise – Philippe Audubert, président de FUL SAS et par ailleurs cofondateur de l’agence d’architecture et d’urbanisme Notus avec Didier Gaydou, en charge du suivi de ce chantier et du développement du concept dans les projets d’aménagement urbains et Christophe Lachambre, ancien cadre financier dans le domaine de l’agrofourniture, en font la démonstration. C’est sur le site de l’Insa à Lyon, partenaire du projet, que le premier site pilote a été officiellement inauguré vendredi 21 octobre.

L’idée de FUL consiste à concevoir des bâtiments pour abriter et contrôler une production en hydroponie (technique de culture hors sol) sous climat artificiel, répartie sur des plateaux techniques superposés. Les plantes effectuent un parcours horizontal et vertical sur des tapis roulants, reproduisant le cycle de croissance. Econome en eau et en énergie, cette production intensive peut s’adapter partout dans la ville. Les unités, en structure métallique d’un poids inférieur à 450 kg/m2 peuvent se nicher sur les toits, dans les parkings de bâtiments ou sur des fonciers «ingrats» comme en bordure d’autoroute par exemple. Pour répondre aux enjeux énergétiques du climat artificiel, des panneaux photovoltaïques sont installés en façade. «Pour limiter les amplitudes thermiques, nous créerons des espaces tampons entre le volume fermé et le volume accueillant la production agricole», précise Didier Gaydou, architecte. La mutualisation des énergies avec des bâtiments voisins sera également un enjeu important pour implanter les unités de productions.

Lire la suite sur lemoniteur.fr

 

Read Full Post »

Un dossier Mobilservice.ch

A l’occasion de Cap sur l’ouest pour fêter le district en mobilité douce, l’ouest lausannois lançait un nouveau guide sur les achats à vélo. Cette publication qui succède à une première sélection de balades à vélo orientée loisirs se démarque par un double public cible, cyclistes chevronnés ou occasionnels mais aussi commerçants. Outil de sensibilisation à l’utilisation du vélo pour faire ses courses, elle s’adresse également aux commerçants qui ont le pouvoir d’augmenter l’attractivité de leurs magasins pour les cyclistes de l’ouest.

Autre particularité, le guide s’ancre dans un contexte résolument local avec descriptifs d’itinéraires, témoignages et carte des principaux pôles d’achat donnant un aperçu des temps de trajet à vélo depuis le centre de Renens. Il inclut aussi des conseils pratiques en matière d’équipement dont les cyclistes restent demandeurs d’après un sondage réalisé par PRO VELO Région Lausanne auprès de ses membres domiciliés ou travaillant dans l’ouest. Cette enquête révèle notamment que l’échantillon de cyclistes interrogés ne se cantonne pas aux petits commerces localisés dans les centres mais fréquente aussi de grandes enseignes et achètent de tout, de l’alimentation au bricolage, du moment que cela se transporte. Pour en faire l’expérience concrète, l’association proposait aux participants de Cap sur l’Ouest de tester leur agilité avec un vélo chargé de deux sacoches.

Plus d’informations

 

Read Full Post »

Un article de Pierre Le Hir sur lemonde.fr

Ségolène Royal a inauguré, jeudi 22 décembre 2016, un tronçon routier recouvert de panneaux photovoltaïques. Un projet sans précédent au monde par sa taille.

Test de route solaire à Tourouvre (Orne), en octobre 2016.

Enter a caption

Test de route solaire à Tourouvre (Orne), en octobre 2016. SOULABAILLE Y./WATTWAY

Après l’autoroute du soleil, voici la route solaire. Un tronçon long de 1 km, sur une voie départementale desservant la petite commune normande de Tourouvre-au-Perche (3 400 habitants), dans l’Orne, dont la chaussée a été recouverte de dalles photovoltaïques. Cette infrastructure a été inaugurée, jeudi 22 décembre, par la ministre de l’environnement, Ségolène Royal, qui en fait un exemple de la transition énergétique dans les territoires. Ce projet, sans précédent au monde par sa taille, suscite pourtant des critiques, en raison d’un rendement énergétique incertain et d’un coût élevé. Le financement, de 5 millions d’euros, a en effet été assuré par une subvention de l’Etat.
Lire la suite sur lemonde.fr

Read Full Post »

Un article d’Arthur Goot sur urbanews.fr

L’architecte et urbaniste danois Jan Gehl a passé sa carrière à étudier les villes et à tenter de réaliser de véritables lieux de vie pour leurs habitants. Voici sa méthode en 5 conseils pour tenter de reproduire LA ville ultime partout.

Portrait de Jan Gehls 2016 / © Fastcodesign

L’une des villes les plus proches de la réussite urbaine, avec de multiples rues piétonnes, des petites allées interconnectées partout, des canaux pittoresques, et qui plus est mondialement plébiscitée par des millions de touristes tous les ans serait . Il y a une atmosphère d’activité humaine prégnante, lorsque les petits squares s’inondent d’habitants, lorsque les terrasses des cafés débordent, lorsque tous admirent les merveilles architecturales et explorent les recoins de la ville. Pour Jan Gehl, l’architecte et urbaniste danois qui développe de nombreuses recherches sur comment la conception urbaine peut-elle améliorer la qualité de vie de nos villes, la ville de Venise possède toutes les caractéristiques d’une ville adaptée à l’échelle humaine. C’est en quelque sorte, la ville ultime la plus accueillante.

Lire la suite sur urbanews.fr

Read Full Post »

Glossaire de la construction durable
En réponse au besoin d’une construction plus durable, soucieuse de son impact environnemental, social et économique, de nouveaux concepts, expressions et termes ont vu le jour dans l’industrie de la construction à travers l’Europe. De “Pompe à chaleur air-air” à “Bâtiments à carbone zéro”, de “Calcul du coût du cycle de vie” à “Électricité photovoltaïque”, de “Ressource recyclée” à “Maison passive”, il est important que l’industrie ait une compréhension commune de ces termes – un langage commun pour la construction durable – afin de fournir la base d’un développement harmonisé dans l’avenir.

Découvrez ici la version anglaise, française, allemande et espagnole.

Read Full Post »

Nouveau : la plateforme villedurable.org référence près de 500 guides techniques et supports méthodologiques en ligne visant la mise en œuvre de projets de développement urbain durable. Ces références sont présentées par thématiques : urbanisme, mobilité, logement, environnement, etc.

En effet, le web recèle une grande richesse de guides et mémentos accessibles gratuitement, mais la diversité des sources (institutions, associations, …) complique leur identification par les internautes.

Villedurable.org ne détient donc pas les droits des documents proposés, et les documents ne sont pas directement hébergés sur le site, mais notre service consiste à faire le lien vers cette documentation disponible gratuitement et en libre accès sur internet, en renvoyant les lecteurs vers les sites où les documents peuvent être librement téléchargés :

DÉCOUVREZ LE MENU DÉROULANT EN HAUT A DROITE

Read Full Post »

Un article de lemoniteur.fr

Observer les rotations de la machine conçue par la start-up californienne Makani donne l’impression d’être en face d’une éolienne devenue invisible.

© Makani – Observer les rotations de la machine conçue par la start-up californienne Makani donne l’impression d’être en face d’une éolienne devenue invisible.

Soutenues par le géant d’Internet Google, l’automobiliste Tata ou encore la compagnie aérienne KLM, plusieurs start-up américaines et européennes s’apprêtent à commercialiser des équipements novateurs qui se passent de mâts et de pales pour transformer le vent en électricité.

« Mettez au large ces éoliennes que je ne saurais voir ». Jusqu’à aujourd’hui la seule alternative proposée aux champs d’éoliennes terrestres est l’éolien dit offshore.

Mais demain, l’éolien n’ira plus de paire uniquement avec un mât blanc géant. Plusieurs sociétés sont en passe d’industrialiser de nouveaux équipements qui transformeront les nœuds en watts sans froisser la sensibilité des défenseurs de la virginité de nos paysages.

Faire flotter les éoliennes dans les airs

Outre-Atlantique, deux anciens étudiants du prestigieux Massachusetts Institute of Technologies ont imaginé envoyer des micro-éoliennes classiques à trois pales à trois cents mètres au-dessus de nos têtes, en les logeant au milieu d’un aéronef cylindrique gonflé à l’hélium.

 

Lire la suite sur lemoniteur.fr

Read Full Post »

Un dossier de Mobilservice.ch

Martigny était à l’honneur de cette journée organisée par Rue de l’Avenir le 26 septembre 2014 sur le thème de la modération de la circulation à moindre coût. La matinée était dédiée à la visite terrain des aménagements modérateurs des vitesses du centre-ville de Martigny développés dans le cadre de ses zones 30 km/h et de ses zones de rencontre. De nombreux exemples de bonnes pratiques pour réduire la vitesse ont été explorés: stationnement alterné; bandes latérales; surfaces colorées; priorités de droite, etc. La requalification de la place centrale en zone de rencontre a été le point d’orgue de cette matinée, suivie de la remise du prix Rue de l’Avenir 2014 à la ville de Sion. Des spécialistes internationaux de la question se sont succédé l’après-midi pour aborder en détail les aspects liés au financement de ces aménagements, aux exemples concrets à effets mesurés sur la réduction du bruit et sur l’apaisement du trafic dans les localités. Rue de l’Avenir consacrera son bulletin de fin d’année à ce thème.

Vers le dossier complet

Read Full Post »

Un guide opérationnel de l’ADEME

8269-Evaluation_PCET-300.jpgPour les collectivités d’ores et déjà engagées dans un Plan Climat Energie Territorial (PCET) comme pour celles qui veulent s’y lancer, l’ADEME a souhaité mettre à disposition des chargés de mission un guide opérationnel pour les accompagner dans le suivi et l’évaluation de leur démarche. A travers la présentation des principes-clés de l’évaluation, les éléments méthodologiques sont notamment illustrés par des retours d’expériences. Ce guide offre un cadre complet pour permettre aux collectivités de concevoir et mener à bien l’évaluation de leur PCET et ce, quels que soient leurs compétences, ressources et stades d’avancement de leur PCET. Ce vade-mecum, pratique et facile d’utilisation, appréhende l’évaluation comme une démarche globale d’aide à la conception, au pilotage et à la mise en oeuvre du PCET. Contact : solenn.legendre@ademe.fr

Pour télécharger le guide

 

Read Full Post »

Older Posts »