Quelles recommandations pour déménager avec un fauteuil roulant électrique ?

Déménager est un défi en soi, mais lorsque vous êtes une personne à mobilité réduite (PMR) et que vous utilisez un fauteuil roulant électrique, cela peut être une tâche encore plus ardue. Comment s’y prendre, quels sont les pièges à éviter, quelles sont les aides disponibles ? Nous allons vous guider pas à pas pour vous faciliter cette transition majeure dans votre vie.

Recherchez un logement adapté à votre handicap

Avant toute chose, il est essentiel de trouver un nouveau logement parfaitement adapté à votre mobilité réduite.

Cela peut vous intéresser : Déménager une serre : comment protéger les plantes et optimiser l’espace ?

L’accessibilité est la première caractéristique à prendre en compte : porte d’entrée large, absence d’escaliers ou présence d’un ascenseur, configurations des pièces, salle de bain aménagée… L’accessibilité de votre future maison doit être au cœur de votre recherche. Vous pouvez faire appel à des agences immobilières spécialisées, qui connaissent bien les besoins spécifiques des personnes à mobilité réduite.

Si vous tombez amoureux d’un logement qui n’est pas totalement adapté, des travaux d’aménagement peuvent être envisagés. Dans ce cas, n’hésitez pas à faire appel à un ergothérapeute pour vous conseiller.

Avez-vous vu cela : Comment planifier un déménagement dans une zone à forte prévalence de maladies tropicales ?

Préparez votre déménagement avec rigueur

Une fois votre logement trouvé, la prochaine étape est le déménagement.

Prévoir, organiser et anticiper seront vos maîtres mots. Commencez par faire un inventaire précis de tous vos biens. Cela vous permettra de savoir exactement ce que vous avez à déplacer, et de calculer le volume de votre déménagement. N’oubliez pas de prendre en compte votre fauteuil roulant électrique.

Il est fortement recommandé de faire appel à une entreprise de déménagement professionnelle. Certains déménageurs sont même spécialisés dans le déménagement de personnes à mobilité réduite. Ils ont l’habitude de manipuler des équipements lourds et délicats comme les fauteuils roulants électriques.

Profitez des aides financières et matérielles

Le coût d’un déménagement peut être élevé, mais heureusement, des aides existent pour les personnes à mobilité réduite.

Certaines mutuelles ou assurances proposent des aides financières pour le déménagement des personnes à mobilité réduite. Renseignez-vous auprès de votre assurance pour connaître vos droits. De même, certaines collectivités locales proposent des subventions pour les travaux d’accessibilité.

Adaptez votre véhicule et vos équipements

Votre véhicule, si vous en avez un, doit également être adapté à votre fauteuil roulant électrique. Différentes solutions existent, comme l’installation d’une rampe d’accès ou l’adaptation du poste de conduite.

Vos équipements de mobilité doivent également être adaptés à votre nouveau logement. Par exemple, si vous avez des escaliers dans votre nouveau logement, vous devrez peut-être envisager l’installation d’un monte-escalier.

Misez sur la sécurité et l’assurance

Enfin, assurez-vous que votre nouveau logement est sécurisé et assuré, y compris pour votre fauteuil roulant électrique.

Vérifiez que tous les aménagements ont été réalisés dans les règles de l’art, et qu’ils ne présentent aucun risque pour votre sécurité.

En matière d’assurance, n’oubliez pas de transférer votre contrat d’assurance habitation à votre nouvelle adresse. Votre fauteuil roulant électrique doit également être assuré. Il existe des assurances spéciales pour les équipements de mobilité, qui couvrent les risques de vol, de dommages ou de panne.

En suivant ces recommandations, vous devriez être en mesure de déménager avec votre fauteuil roulant électrique en toute sérénité. Bon déménagement !

Bénéficiez des aides de la MDPH et du secteur privé

La MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées) est une structure qui offre des aides MDPH pour faciliter le quotidien des personnes en situation de handicap. Elle propose notamment des subventions pour l’achat d’un scooter électrique, l’installation d’un escalier électrique ou encore l’aménagement d’un logement pour une personne à mobilité réduite.

Pour bénéficier de ces aides, une demande doit être déposée à la MDPH de votre département. Les dossiers sont examinés au cas par cas, en fonction de la situation et des besoins de la personne.

Il existe aussi des aides du secteur privé pour faciliter le déménagement des personnes en situation de handicap. Par exemple, certaines entreprises de déménagement proposent des tarifs préférentiels pour les personnes à mobilité réduite.

De plus, il est possible d’obtenir une aide financière pour l’achat d’un nouveau fauteuil roulant électrique ou pour l’adaptation de votre véhicule. Chaque situation est unique, donc il est essentiel de bien se renseigner pour connaître toutes les aides financières disponibles et les conditions d’obtention.

Préservez votre autonomie avec des installations adaptées

Pour préserver votre autonomie et faciliter votre quotidien, plusieurs installations peuvent être mises en place dans votre nouveau logement.

Si votre nouveau logement comporte des escaliers, l’installation d’un escalier pour fauteuil roulant manuel ou électrique peut être envisagée. Il existe différentes sortes d’escaliers pour fauteuil roulant, adaptés à chaque type de handicap et à chaque type de logement.

Le maintien à domicile peut être favorisé par l’aménagement de votre logement. Par exemple, l’installation d’une douche à l’italienne, d’un siège élévateur pour les escaliers ou d’une rampe d’accès à l’entrée du logement peut grandement faciliter votre quotidien.

Votre fauteuil roulant doit aussi être adapté à votre nouveau lieu de vie. Par exemple, si vous avez choisi un fauteuil roulant électrique scooter, assurez-vous qu’il est bien adapté aux contraintes de votre nouveau logement (largeur des portes, présence d’obstacles, etc.)

Conclusion

Déménager avec un fauteuil roulant électrique peut représenter un véritable challenge. Il est important de bien préparer ce changement en amont : recherche d’un logement adapté, préparation rigoureuse du déménagement, sécurisation et assurance du nouveau logement, adaptation du véhicule et des équipements, bénéfices des aides de la MDPH et du secteur privé, et enfin, installations favorisant l’autonomie.

Le plus important est de ne pas hésiter à solliciter de l’aide et à exploiter toutes les ressources disponibles pour faciliter cette transition. Avec une bonne organisation et une anticipation des problèmes, déménager avec un fauteuil roulant électrique peut se faire en toute sérénité.

Que vous soyez propriétaire ou locataire, il existe des solutions pour vous aider à déménager sereinement. Alors n’hésitez pas à consulter les informations et les aides disponibles pour vous accompagner dans cette nouvelle étape de votre vie. Bon déménagement !